Economie

La CGEM appelle à un allègement des charges patronales

cheqrouni
cheqrouniLa Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) estime nécessaire la mise en place de mesures compensatoires portant sur un allègement des charges patronales.

Prenant acte de la décision politique du gouvernement d’augmenter le SMIG, la Confédération, à l’unanimité de ses composantes, estime nécessaire la mise en place de mesures compensatoires portant notamment sur un allègement des charges patronales en vue de sauvegarder la compétitivité du tissu industriel national et de répondre à la forte demande d’emplois, indique le patronat dans un communiqué, publié à l’issue de la réunion lundi de son Conseil d’administration.

Le Conseil a réitéré son inquiétude, telle qu’exprimée par la Confédération dans un mémorandum détaillé adressé au chef du gouvernement, (24 avril dernier), et à travers le communiqué de presse diffusé le 30 du même mois, relevant que « l’alourdissement du coût du travail engendré par la hausse du SMIG va forcément grever la compétitivité de secteurs fondamentaux de l’économie marocaine avec le risque d’une nouvelle aggravation du taux de chômage ».

La CGEM exprime également ses craintes de voir des entreprises basculer dans l’informel, fait savoir le communiqué.

Par ailleurs, le CA a appelé à accélérer le rythme de travail concernant le projet de loi organique sur le droit de grève dont la nécessité a été réitérée par la nouvelle Constitution et qui n’a toujours pas vu le jour, près de 3 ans après.

Concernant la réforme des contrats spéciaux de formation, la CGEM se félicite des avancées réalisées par le comité mixte public-privé qui permettront à la formation en cours d’emploi de s’inscrire à nouveau dans un cadre normatif permettant un remboursement plus fluide des frais de formation engagés.

Enfin, le Conseil, tenu sous la présidence de Mme Miriem Bensalah-Chaqroun, a procédé à la nomination de nouveaux présidents des conseils d’affaires.

Comments
To Top