Revue de presse

Revue de presse: Les camps de Tindouf engendrent la radicalisation…

revue-presse-maroc

revue-presse-marocVoici les principaux titres développés par les journaux parus samedi 24 mai:.

*L’OPINION:

– Les camps de Tindouf engendrent la radicalisation. Dans un contexte particulièrement précaire au Sahara, au Sahel et jusqu’au sud du continent africain, confrontés aux dangers du terrorisme et à toutes les formes de trafic, les camps de Tindouf en Algérie sont devenus un terreau fertile à la radicalisation et pour le recrutement de terroristes parmi les jeunes désespérés qui vivent dans des conditions dures à la merci de la dictature du « polisario », écrit vendredi l’agence de presse indienne « Indo-Asian Press Service » (IANS).

– Les tarifs des vols internes dans les provinces du Sud « n’ont subi aucun changement » et le tarif unique, appliqué conformément à la convention signée par la Royal Air Maroc (RAM) avec ses partenaires (gouvernement et régions), est toujours en vigueur, a annoncé jeudi la compagnie aérienne marocaine. Cette tarification se présente comme suit: 1.600 DH entre Casablanca et Laâyoune, 2.000 DH entre Casablanca et Dakhla et 1.200 DH entre Casablanca-Guelmim-Tan Tan (Aller-retour), a souligné la RAM dans des précisions diffusées suite à la publication par certains organes de presse d’articles sur les tarifs des vols dans les provinces du Sud.

*LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB

Le PAM veut mettre le chef du gouvernement devant ses responsabilités. Le président du groupe parlementaire du PAM à la Chambre des conseillers tire à boulets rouges sur le gouvernement. Lors d’un point de presse organisé vendredi dernier à Rabat, Hakim Benchemass, a épinglé, encore fois, le chef du gouvernement sur le retard de la tenue de la séance annuelle d’évaluation des politiques publiques, une séance au cours de laquelle Abdelilah Benkirane devra présenter devant les représentants de la nation un bilan d’étape de l’action de son gouvernement conformément aux dispositions de l’article 101 de la Constitution.

– Conjoncture: L’activité industrielle en berne. Après avoir été orientée à la hausse en mars dernier, elle a de nouveau renoué avec la stagnation le mois suivant. C’est ce qui fait ressortir la dernière enquête de conjoncture de Bank Al-Maghrib. Cette stagnation a concerné aussi bien la production que les ventes. Les secteurs ne sont toutefois pas logés à la même enseigne. Alors que les industries chimiques et para-chimiques ont fait du surplace, les industries mécaniques et métallurgiques ont cédé à la baisse. En revanche, l’agroalimentaire, le textile-cuir et les industries électriques et électroniques auraient progressé, selon la Banque centrale.

*LIBERATION:

– Malgré la décompensation, le déficit du Trésor repart à la hausse. Le gouvernement se trouve dans l’incapacité de juguler l’hémorragie des finances publiques. C’est le moins que l’on puisse dire en se basant sur les indicateurs économiques révélés par la note de conjoncture du mois de mai que vient de publier la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) relevant du ministère de l’Economie et des Finances. En effet, la politique de désengagement et de limitation des subventions n’a pas donné les fruits escomptés. Optant pour la décompensation progressive ou totale comme vient de le révéler le ministre délégué auprès du chef du gouvernement chargé des Affaires générales et de la gouvernance, l’Exécutif n’arrive toujours pas à maîtriser la situation. Si les flux financiers entrants (recettes ordinaires) se comportent bien, suite à l’augmentation de la pression fiscale, les dépenses poursuivent également leur évolution sur un trend haussier.

– La justice fait front contre Ramid. C’est une première dans les annales de la justice. Ses différents corps de métiers tiennent leur premier Forum, ce samedi 24 mai 2014, à la Maison de l’avocat à Casablanca. Y prendront part l’Association des barreaux du Maroc, l’Amicale Hassania des magistrats, le Club des magistrats du Maroc, l’Amicale des fonctionnaires de la justice, le Syndicat démocratique de la justice (SDJ), la Chambre nationale du notariat moderne, l’Association nationale des huissiers de justice et l’Instance nationale des adouls. Selon une source bien informée citée par Libération, l’objectif de ce forum est de mettre sur pied un front commun à même de faire face à tout projet qui porterait atteinte à l’un ou à l’autre des différents corps de métiers de la justice.

*AL BAYANE :

– Stratégie nationale de l’emploi: La nouvelle feuille de route opérationnelle en septembre 2014. Après une première phase de diagnostic et d’évaluation de la situation du marché de l’emploi au Maroc, le temps est venu pour lancer les concertations sur la stratégie nationale de l’emploi. C’est chose faite. Le ministère de tutelle, chapoté par Abdeslam Seddiki, vient d’annoncer le démarrage effectif de ces concertations, vendredi 23 mai, à l’échelle nationale. Les consultations devront aboutir in fine à l’élaboration d’une stratégie nationale de l’emploi à même d’assurer une bonne gouvernance du marché du travail et de permettre une meilleure cohérence des politiques publiques économiques et sociales en la matière.

– Des ressortissants de 95 nationalités d’Afrique, d’Europe et d’Asie ont déposé des demandes dans le cadre de l’opération de régularisation des étrangers résidant illégalement au Maroc, a affirmé, mercredi à Rabat, le ministre chargé des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration, Anis Birou. Intervenant lors d’une réunion de la commission des affaires étrangères, de la défense nationale, des affaires islamiques et des Marocains résidant à l’étranger à la Chambre des conseillers, M. Birou a précisé que 1.152 cartes d’immigrés ont été délivrées à ce jour dans le cadre de cette opération. Lors de cette rencontre, consacrée à la discussion autour de la campagne nationale pour la régularisation de la situation des immigrés au Maroc, le ministre a estimé que cette opération se déroule dans de bonnes conditions, indiquant que quelque 15.235 demandes ont été enregistrées jusqu’au 20 mai dans 69 provinces et préfectures.

*AL HARAKA:.

– Le secrétaire général de l’Union pour la Méditerranée (UpM), Fathallah Sijilmassi, a affirmé mercredi à Lisbonne que l’intégration régionale doit être une priorité dans l’agenda méditerranéen car il s’agit d’une condition, certes non suffisante mais nécessaire, pour assurer la stabilité politique au sein des pays en transition. S’exprimant à l’ouverture du 2ème Forum économique et d’affaires de la Méditerranée occidentale, Sijilmassi a ajouté que la faiblesse de l’intégration régionale en Méditerranée est considérée de façon unanime comme l’une des entraves majeures à la croissance et au développement dans la région.

– Le ministre délégué chargé des Petites entreprises et de l’intégration du secteur informel, Mamoun Bouhdoud, a affirmé jeudi que les entreprises de l’offshoring au Maroc constituent un important pourvoyeur de l’emploi, de qualification de la main d’œuvre et de transfert de la technologie et du savoir-faire. Intervenant à l’inauguration officielle du centre d’appel Intelcia à El-Jadida, le ministre a réaffirmé l’engagement de son département pour renforcer l’attractivité du Royaume comme destination de l’offshoring, rappelant les deux conventions signées récemment pour développer ce secteur et le doter des facteurs de compétitivité lui permettant, à l’horizon 2020, de contribuer à hauteur de 16 milliards de dirhams au PIB et de créer quelque 500.000 emplois.

*AL ALAM:.

– Ramid enquête sur les allégations de torture d’un Marocain condamné par la loi sur le terrorisme. Le ministre de la Justice et des libertés Mustapha Ramid a demandé de diligenter une enquête au sujet des allégations de torture qu’aurait subie Ali Aarras, qui purge une peine de 15 ans de prison à Salé. Selon un communiqué du ministère de la Justice et des libertés, le procureur général du Roi près la Cour d’appel de Rabat a présenté une requête au juge d’instruction pour s’assurer de la véracité des faits allégués et approfondir les investigations à propos de la plainte pour torture qu’avait déposée la défense d’Ali Aaras.

– Le Maroc, appelé à assurer l’approvisionnement en eau. Selon le rapport d' »examen des performances environnementales du Maroc » de la Commission économique des Nations unies pour l’Europe (CEE), le Maroc devrait garantir la sécurité de l’approvisionnement en eau sous des scénarios de variabilité du climat. Il relève que le Royaume a une « disponibilité limitée des ressources en eau » et fait face à des défis importants à cet égard, relève le rapport, faisant savoir que le volume d’eau, qui peut être techniquement et économiquement exploitable, atteint 80 pc des ressources actuellement disponibles.

*AL KHABAR:.

– Le « Prix Madrid » de la meilleure destination touristique et de golf a été attribué cette année au Royaume du Maroc pour la qualité de son offre touristique, indique jeudi la délégation de l’Office national marocain du tourisme (ONMT) en Espagne. Le jury de la 12ème édition de ce Prix, présidé par Pedro Montoliu, directeur du journal « Madridiario.es » et composé de vingt journalistes représentant 17 organes de presse écrite, audiovisuelle et électronique de la Communauté autonome de Madrid, a décidé de décerner cette distinction au Royaume du Maroc en reconnaissance de « la qualité et l’équilibre de son attractive offre touristique et sportive », selon l’ONMT.

– Rabat: le conseil de la ville décide de vendre ses biens immobiliers. Lors de sa dernière session, tenue jeudi, le conseil a décidé d’entreprendre la cession de quelques biens qu’il possède en vue d’honorer ses engagements financiers relatifs aux projets qui seront mis en chantier dans la capitale, indiquent des sources du journal. Le conseil s’est vu astreint à recourir à ce procédé en raison de ses difficultés financières qui, à ce jour, n’ont pas pu être surmontées par les subventions du gouvernement.

*ASSAHRA AL MAGHRIBIA:.

– L’engagement permanent de Sa Majesté le Roi Mohammed VI en faveur de la promotion des conditions des jeunes s’est illustré, une nouvelle fois, vendredi, à travers les projets inaugurés par le Souverain dans la ville d’Afourar (Province d’Azilal). Il s’agit d’un centre de renforcement des compétences des jeunes et d’une maison de l’étudiante, réalisés par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité avec une enveloppe budgétaire globale de 4,9 millions de dirhams.

– Les élections du parlement européen, un pas vers le rapprochement entre le Royaume et l’Union européenne. Abderrahim Atmoun, président de la commission parlementaire mixte Union européenne-Maroc, a indiqué dans une déclaration au journal, que les élections pour le renouvellement du Parlement européen, prévues le 25 courant, revêtent une importance particulière pour le rapprochement entre le Maroc et l’Union européenne. *RISSALAT AL OUMMA:.

– Les groupes de l’opposition ont décidé de questionner le chef du gouvernement, lors de la séance plénière consacrée aux questions relatives à la politique générale, prévue mardi prochain, sur la réforme de l’administration et du service public, la lutte contre la corruption, la liberté de la presse, la régionalisation avancée et les prochaines élections locales.

– La Banque Populaire a remporté, mercredi, le trophée de la « meilleure banque régionale » décerné lors de la 8è édition des African Banker Awards (ABA) tenue dans la capitale rwandaise Kigali, en marge des assemblées annuelles de la Banque africaine de développement (BAD). Le trophée de la « meilleure banque régionale » est attribué à l’établissement bancaire ayant excellé dans le secteur bancaire de cette région, notamment dans les domaines de la bancarisation, l’inclusion financière, l’innovation en matière de produits et de services et qui, de par sa contribution au renforcement du secteur financier de la région en question, aura joué un rôle actif dans la croissance économique de celle-ci.

Comments
To Top