Sciences

« Red Silence », un robot marocain pour servir les déficients

redsilence
redsilenceTrois élèves ingénieurs marocains ont inventé un robot intelligent, baptisé « Red Silence », capable de servir les personnes à déficience motrice « juste par le regard et le clignement des yeux ».

Yassine Mounir, Idrissi El Amrani et Hicham Bouchikhi, qui croient ardemment au proverbe marocain « lhor belghamza » (L’homme libre comprend d’un clin d’œil), sont des étudiants en 4ème année à l’Ecole marocaine des sciences de l’ingénieur (EMSI) de Rabat qui ont su capitaliser sur leurs talents et compétences pour faire de la technologie une solution qui allie « innovation et humanité ».

Vainqueurs du concours « Imagine Cup » au niveau national, organisé par Microsoft Maroc, ces futurs ingénieurs ont surclassé leurs concurrents issus du secteur de l’enseignement supérieur public et privé, en présentant un projet qui permettra aux personnes à mobilité réduite, surtout les personnes handicapées, de communiquer avec leur entourage, seulement par un simple mouvement des yeux.

Cette innovation majeure a valu à l’EMSI d’être sacrée pour la 5ème fois à ce concours, ce qui permettra à son équipe de représenter le Maroc à la demi-finale mondiale du concours international « Imagine Cup » de Microsoft, qui se tiendra le 31 mai à Qatar.

« L’idée a commencé en 1ère année, lorsque nous nous sommes inscrits, nous avons vu l’affiche avec les vainqueurs du concours « Imagine Cup », on s’est dit qu’en 4ème année, il fallait que nos noms figurent sur cette liste », a déclaré à la MAP, M. El Amrani. « J’ai une tante atteinte de la maladie du parkinson. Un jour où elle était en crise, nous avons remarqué qu’elle fixait par son regard une photo de ses enfants accroché au mur et nous n’avons pas compris à ce moment ce qu’elle voulait. Le lendemain, quand on est parti la voir, j’ai remarqué que la photo a été déplacé vers la table de chevet et ma tante se sentait beaucoup mieux. J’ai compris alors qu’elle voulait que cette photo soit à côté d’elle! », a-t-il poursuivi.

« C’est à ce moment là que nous avons eu l’idée de donner à ces personnes les moyens de s’exprimer rien que par un simple mouvement des yeux », a insisté ce futur ingénieur. M. El Amrani s’est dit convaincu que cette invention permettra d’aider les personnes qui souffrent d’une déficience motrice, à travers une solution complète qui leur permettra de communiquer, de se déplacer, d’exécuter des tâches et de contrôler n’importe quel élément électronique dans leur environnement.

« Nous allons également leur offrir, dans un futur proche, un fauteuil roulant électrique, afin qu’elles puissent sortir de chez elles et se sentir plus libres, tout en permettant à leurs familles d’accéder à l’image renvoyée par le robot pour détecter leurs éventuelles chutes », explique, pour sa part, M. Bouchikhi.

« Nous avons commencé ce projet à partir de septembre 2013 et nous comptons le développer jusqu’à la fin de l’année, afin d’avoir un produit prêt pour l’industrialisation », a-t-il précisé.

Concernant le coût du robot, M. Mounir a fait savoir qu’il oscille entre 1.000 et 2.000 DH, appelant les industriels à contribuer à la réduction des charges, afin d’aider les personnes handicapés à faibles revenus à bénéficier de cette innovation.

Ce projet est composé de trois packs. Le premier « basic » contient les lunettes, l’application et la caméra rotative qui coûtera 1.000 DH, alors que le deuxième « advanced » se compose d’un robot (1.500 DH). Quant au troisième, « premium », il est constitué d’un robot, de la caméra rotative et d’une assistance pour installer le système sur un fauteuil roulant, ainsi qu’une partie Cloud qui permettra aux personnes bénéficiaires de rajouter de nouvelles fonctionnalités selon leur utilisation (2.000 DH), a-t-il noté.

L’équipe est en train de préparer son dossier pour l’obtention d’un brevet d’invention auprès de l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC), a annoncé l’équipe, formulant le vœu de lancer une startup pour commercialiser ce produit.

Le directeur adjoint de l’EMSI Rabat, Hafid Griguer, a, quant à lui, indiqué que le projet développé par ces trois étudiants a retenu l’attention du jury de par sa haute technicité et ses retombées humanitaires et industrielles.

Cette invention permet ainsi à cette équipe de se qualifier pour la finale arabe, considérée également comme la demi-finale mondiale, dans la perspective de prendre part à la finale mondiale qui se tiendra au siège de Microsoft à Seattle aux Etats-Unis.

En 2011, les étudiants, qui ont remporté le prix « Imagine Cup », ont été qualifiés à la phase finale, en devançant des équipes européennes, asiatiques et américaines, a rappelé M. Griguer, ajoutant que l’un des trois lauréats a créé sa propre entreprise spécialisée dans les systèmes d’information.

L’équipe « Red Silence » a démontré derechef que l’intelligence et les compétences marocaines permettront sans doute au Royaume de se tailler une place de choix parmi les pays innovateurs et compétitifs en matière de recherche et de technologie.

Comments
To Top