Politique

Nabil benabdellah, candidat unique au poste de secrétaire général du PPS

benabdallah

benabdallahLe secrétaire général sortant du Parti du Progrès et du Socialisme (PPS), Nabil Benabdellah, est candidat unique à sa propre réélection, après le retrait de tous ses concurrents.

Deux candidats, MM. Mohamed Grine et Said Saadi, se sont retirés de la course en protestation contre ce qu’ils ont considéré comme des « dépassements survenus avant et pendant le congrès » du PPS, qui se tient depuis vendredi dernier à Bouznika sous le thème « le Maroc des institutions et de la justice sociale ».

Trois autres candidats, Mme Nouzha Skalli, Aziz Driouyech et Abdelhafid Oualaalou, se sont retirés de la course lors de la séance plénière.

Mme Skalli a indiqué que sa candidature au poste de secrétaire général était porteuse d’un message en faveur de la parité dans les postes de responsabilité politique.

Pour sa part, Driouyech a expliqué sa décision par son souci de préserver l’unité du parti, appelant à placer l’intérêt du PPS au dessus de toute autre considération et de bannir toutes les pratiques qui porteraient atteinte à la noblesse de l’action politique.

De son côté, Nabil Benabdellah a souligné que tous les militants du PPS ont leur place au sein du parti et qu’il faut juste gérer la différence, et faire prévaloir la démocratie, les principes et les valeurs morales.

Les meilleurs exemples à suivre, selon lui, sont ceux de Ismail Alaoui, un adepte du militantisme et de la morale, et du fondateur du parti, Ali Yata, qui pratiquait la politique dans son acception « noble », réitérant sa détermination à poursuivre l’action en coordination avec les organes du parti.

Le PPS demeurera un parti de gauche, socialiste et indépendant dans ses décisions, a martelé Benabdellah, soulignant que la participation du parti au gouvernement n’aura aucun sens sans la proximité avec les citoyens, à travers ses sections.

Benabdellah a enfin critiqué la constitution du comité central avec plus de 1.000 membres, un fait « inacceptable pour l’opinion publique et pour la démocratie interne »

map

Comments
To Top