Revue de presse

Revue de presse: Les enfants du Maroc en dehors de l’école…

revue-presse-maroc
revue-presse-marocDivers sujets occupent les unes de la presse nationale ce mercredi, dont : Les enfants du Maroc en dehors de l’école; Le SDJ accuse Ramid de vouloir asservir les greffiers…

Akhbar Al Yaoum Al Maghribia:

– Les enfants du Maroc en dehors de l’école. Plus 450.000 enfants âgés entre 4 et 5 ans ne sont pas inscrits dans les écoles, et seulement 59 pc d’enfants suivent leurs études dans le cycle primaire. Des salles de classe du primaire en milieu rural ont été supprimées sans qu’elles soient remplacées, indique une étude de l’UNICEF, expliquant que parmi 18.826 classes créées au titre de l’année 2005/2006, seules 14.012 ont été recensées l’année dernière.

– Parlement: Les députés PJD critiquent Ali Fassi Fihri. Au cours de leur réunion hebdomadaire, les députés PJD à la Chambre des représentants ont examiné les dysfonctionnements de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE). Leurs 25 interventions ont toutes mis l’accent sur la nécessité de conduire Ali Fassi Fihri à rendre des comptes et de pointer du doigt le responsable de la grave situation à laquelle a été entrainé l’ONEE.

L’Economiste:

– Tourisme: Pas encore gagné. 70 % de taux de satisfaction des touristes étrangers au Maroc ! Lahcen Haddad, ministre du Tourisme, se félicite de la moitié pleine du verre de l’étude de satisfaction menée par son département. Pourtant, le tableau n’est pas si rose que cela. En 2013, un peu plus de 10 millions de touristes ont franchi les frontières marocaines. Si l’on considère que cette étude est plutôt représentative, cela équivaut à 3 millions de touristes qui sont assez satisfaits (difficile faire la nuance) ou insatisfaits ! Un nombre considérable. Les britanniques sont les plus satisfaits avec une part de 79 %, alors que les Italiens le sont beaucoup moins (près de la moitié). Par villes, les étrangers séjournant à Marrakech et Rabat sont les plus satisfaits. C’est Tétouan, Fès et Essaouira qui enregistrent les taux d’insatisfaction les plus importants.

– Contrats spéciaux de formation: La réforme enfin actée. Très attendue aussi bien par les entreprises que les prestataires, la réforme des contrats spéciaux de formation (CSF) a finalement été validée, lundi 2 juin, par le gouvernement, le patronat et les représentants de salariés. Parmi les axes de la réforme, figurent la simplification des manuels de procédures des CSF et des Giac, la sécurisation du budget, la dématérialisation des échanges d’information. Autant de mesures qui devraient permettre à un plus grand nombre de salarié d’accéder à la formation continue et d’améliorer la compétitivité de l’entreprise.

L’Opinion:

– Coopération: Renforcer le partenariat entre le CESE marocain et espagnol. Le président du Conseil économique, social et environnemental (CESE) Nizar Baraka a tenu, lundi à Madrid, une réunion avec son homologue espagnol, Marcos Pena, axée sur les moyens de renforcer la coopération entre les deux institutions. Cette rencontre a pour objectif de raffermir davantage les relations entre les deux Conseils sur la base de l’accord bilatéral de coopération signé en octobre 2011, a indiqué Nizar Baraka à l’issue de cette réunion. Les deux parties ont exprimé leur volonté de créer une commission conjointe qui sera chargée de piloter cette coopération et d’élaborer une feuille de route à même de promouvoir la compréhension entre les deux pays et les deux institutions, ainsi que l’échange d’expériences, de rapports et des projets de lois étudiés par les deux parties.

Aujourd’hui Le Maroc:

– Partenariat et dialogue gouvernement-CGEM: Un pas de géant dans la formation des salariés. Un progrès notable a été enregistré au niveau de l’amélioration des mécanismes de soutien à la formation en cours d’emploi. Une réunion, présidée le 2 juin à Rabat par le chef de gouvernement en présence de la présidente de la CGEM, a été consacrée à la signature des avenants des Manuels des procédures des Groupements interprofessionnels d’aide au conseil (GIAC) et des contrats spéciaux de formation (CSF). Un pas de géant en la matière, qui vient répondre à une attente forte des entreprises et notamment des TPME, qui ne profitent plus depuis près d’une décennie des mécanismes de soutien à la formation en cours d’emploi.

Assabah:

– Benabdallah mobilise le parti pour améliorer sa position électorale. Nabil Benabdallah, qui a été élu pour un deuxième mandat à la tête du PPS lors du 9ème congrès national, tenu lundi à Bouznika, a déclaré qu’il lui tardait d’améliorer la position électorale du parti lors des échéances électorales prochaines, aussi bien communales que législatives. Benabdallah, qui s’exprimait devant la commission centrale élue, a affirmé que ces élections futures seront l’occasion pour confirmer le poids électoral du parti du livre et lui permettre de s’illustrer dans le champ politique.

Le Matin Du Sahara et Du Maghreb:

– Subventions: Les arriérés de la Caisse de compensation dépassent les 13 milliards de DH à fin mai 2014. La moitié des arriérés de paiement auprès de la Caisse de compensation concerne les produits pétroliers. Selon le Groupement des pétroliers du Maroc, sur les 14,5 milliards de DH d’arriérés en 2013, quelque 8,4 milliards ont été payés à fin avril. La charge de compensation a atteint 10,18 milliards de DH à fin mars, en baisse de 5pc sur un an, selon le dernier rapport de la caisse.

– Attractivité touristique: Le Maroc au-dessus de la moyenne mondiale. L’indice d’attractivité du pays, défini à partir d’une combinaison de la satisfaction globale, de l’intention de retour, de la recommandation des touristes, ainsi que de l’avantage concurrentiel par rapport à d’autres destinations, ressort à 85 points sur 100 en 2013. Le Maroc dépasse ainsi la moyenne mondiale de dix points. En Effet, 70 % des touristes étrangers ayant visité le pays en 2013 sont très satisfait ou satisfaits de leur séjour. 27 % se sont dits assez satisfaits tandis que 2 % sont insatisfaits de leur expérience. Les villes de Marrakech et Rabat enregistrent les plus forts taux de satisfaction avec respectivement 79 et 77 % des touristes satisfaits et très satisfaits. La ville d’Agadir occupe la troisième place avec 75 % de touristes satisfaits ou très satisfaits.

Rissalat Al Oumma:

– Les distributeurs de gaz se disent prêts au dialogue et reportent ultérieurement la grève. Mohamed Benjelloun , président de l’Association nationale des distributeurs des bonbonnes de gaz, a souligné que l’association est disposée pour le dialogue avec les parties prenantes afin de mettre au clair la situation et surmonter tout ce qui peut faire préjudice à l’intérêt du consommateur ou professionnel.

Al Ahdath Al Maghribia:

– SM le Roi salue le rôle de Juan Carlos dans la transition politique et démocratique en Espagne. Au cours d’un entretien téléphonique avec SM le roi Juan Carlos 1er d’Espagne et SAR le prince Felipe, prince des Asturies, SM le Roi Mohammed VI a rappelé que la famille royale Espagnole a toujours été proche de la famille royale marocaine, indique Communiqué du Cabinet Royal. Le Souverain a également rendu un vibrant hommage au roi espagnol pour son rôle fondamental dans la transition politique et démocratique et en faveur de l’instauration des valeurs de liberté et de paix tout au long de son règne, précise la même source.

– 219 millions de DH pour financer des projets gelés dans la région du Grand Casablanca. Au cours de sa session ordinaire du mois de mai, le conseil régional du Grand Casablanca a été obligé de rééchelonner l’excédent du budget de la gestion de l’année dernière ( environ 219 millions), programmer les crédits financiers affectés au budget de l’équipement et approuver des transferts dans le budget de fonctionnement de l’année en cours. La décision de reprogrammer l’excédent budgétaire a été prise afin de mettre en œuvre les projets sociaux et les conventions de partenariat.

Al Ittihad Al Ichtiraki:

– Une centaine de grandes personnalités américaines visitent Marrakech en 2015.Une forte délégation composée d’une centaine de personnalités, dont des sénateurs, hommes d’affaires, politiciens et membres du congrès, vont effectuer une visite à Marrakech au cours de l’année prochaine, indiquent des sources du journal, précisant que ces personnalités sont connues par leur influence sur la décision politique, économique et financière aux Etats-Unis.

Assahrae Al Maghribia:

– Entrée en vigueur des nouveaux tarifs abaissés des médicaments à partir de lundi prochain. A partir de la semaine prochaine, les médicaments figurant dans la liste publié dans le Bulletin officiel du 8 avril 2014 vont être soumis à la nouvelle tarification. Plus de 60 millions de boîtes de médicaments ont été réétiquetées pour indiquer les nouveaux prix.

Libération:

– Prochaines échéances électorales: Le BP de l’USFP dénonce l’improvisation qui marque l’approche gouvernementale. Le Bureau politique de l’USFP, qui a tenu lundi sa réunion hebdomadaire, a dénoncé l’improvisation et la confusion qui marquent l’approche gouvernementale concernant les prochaines échéances électorales. Ce dossier doit donc revêtir un grand intérêt, en vue d’appliquer les principes de la Constitution et pallier les grands dysfonctionnements qui affectent la gestion des communes élues, indique un communiqué du BP du parti de la rose. Le Bureau politique a relevé le grand retard au sujet de ce dossier vu que les préparatifs des élections communales nécessitent de nombreuses mesures et la réalisation de plusieurs réformes aux niveaux des listes électorales, du découpage territorial, des lois réglementant la gestion des communes, ainsi que du mode de scrutin.

– Le SDJ accuse Ramid de vouloir asservir les greffiers. Le Syndicat démocratique de la justice s’en est pris encore une fois au ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid qui a annoncé une réforme des Codes de procédure civile et pénal qui, selon le SDJ, vise à éradiquer professionnellement le corps des greffiers. Lors d’une réunion tenue la semaine dernière à Marrakech, le bureau national de ce syndicat, affilié à la FDT, a vivement critiqué le ministre qui a osé entamer la réforme de ces deux Codes sans consulter le corps des greffiers et leur syndicat le plus représentatif, à savoir le SDJ. Ce corps semble être aujourd’hui la cible d’une sanction collective pour son militantisme et sa résistance , a souligné le syndicat dans un communiqué.

Comments
To Top