Revue de presse

Revue de presse: Brouillage anti-triche au Bac…

revue-presse-maroc
revue-presse-marocDivers sujets occupent les manchettes de la presse nationale ce vendredi, dont: Brouillage anti-triche au Bac; Daoudi se désavoue et revient sur sa décision de généraliser les bourses aux étudiants…

Akhbar Al Yaoum Al Maghribia:

– Brouillage anti-triche au Bac. Le ministre de l’Education nationale et de la formation professionnelle Rachid Belmokhtar a demandé aux sociétés de télécommunication de brouiller les ondes électromagnétiques des mobiles qui seraient utilisées par les élèves pour tricher dans les examens du baccalauréat, selon le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, qui a indiqué que cette technique de brouillage va être généralisée aux communications émanant des élèves afin d’empêcher la fraude à l’aide du téléphone portable ou un autre moyen de communication.

– Les « caisses noires », bientôt sous le contrôle du parlement. Le ministère de l’Economie et des finances a été frappé d’une commotion après que les élus de l’opposition et de la majorité aient introduit, ensemble, un amendement soumettant les comptes spéciaux du Trésor au contrôle du Parlement. Une réunion urgente a été tenue au sein de ce ministère pour examiner la conduite à adopter face au nouveau texte qui oblige le ministère de l’Economie et des finances à instaurer de la transparence en matière de gestion de ces comptes dits « Caisses noires ». Par ailleurs, des parlementaires ont protesté contre le trésorier général du Royaume en raison de son intervention visant à empêcher le vote sur la révision de la gestion de ces fonds.

Assabah:

– Lachgar associe les bases de son parti dans le contrôle du gouvernement. Driss Lachgar, président du groupe socialiste à la Chambre des représentants, a demandé aux secrétaires régionaux et locaux du parti de lui fournir des rapports relatifs aux problèmes des provinces afin qu’ils soient enregistrés dans le cadre des questions à poser au gouvernement. Lachgar a adressé une lettre aux sections dans les régions et provinces les exhortant à participer activement au contrôle de l’action du gouvernement.

– Investigations sur des marchés douteux au ministère de la Justice: Résultat négatif.La commission interne, chargée par le ministre de la Justice et des libertés Mustapha Ramid de mener une enquête sur des dysfonctionnements présumés qui auraient entaché la conclusion de marchés publics et l’organisation de concours de recrutement au ministère, n’a pas fait état d’infractions ou de tripotages, selon une source du ministère. Les investigations n’ont pas confirmé le contenu d’une plainte formulée par un ingénieur exerçant dans le ministère au cours de son audition jeudi dernier par les membres de la commission sur la conclusion des marchés et l’organisation des concours de recrutement au sein du ministère de la Justice et des libertés entre 2008 et 2011, précise la même source.

Al Ahdath Al Maghribia:

– Daoudi se désavoue et revient sur sa décision de généraliser les bourses aux étudiants. S’exprimant mercredi au cours du bulletin du midi sur 2M, le ministre l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, Lahcen Daoudi, a déclaré que la généralisation des bourses ne concerne pas tout le territoire national mais couvre seulement quelques provinces. Daoudi revient ainsi sur ce qu’il avait déjà déclaré. Mardi, il l’avait affirmé au sein de l’hémicycle que la généralisation des bourses d’études allait concerner tous les étudiants qui auront présenté des demandes au titre de l’année scolaire 2014-2015.

– Des syndicalistes s’opposent à la fusion entre la FDT et la CDT. La FDT semble être divisée entre un groupe qui approuve l’idée de la fusion et un autre qui la désapprouve, selon une source de la Fédération. Et pendant que le secrétaire général de la CDT envisage de réaliser la fusion, un mouvement dit « mouvement 17 mai » a percé, en jugeant pressant d’arranger d’abord les affaires internes du syndicat avant de penser à la fusion.

Al Massae:

– Le manque en sages-femmes menace plus de 9 millions de Marocaines en âge de procréation. Le nombre de sages-femmes est extrêmement insuffisant au Maroc, indique un rapport publié par le Fonds des Nations unies pour la population, précisant que plus de 9 millions de femmes marocaines en âge de procréer ne disposent que de 2.684 sages-femmes.

– Des centaines de fonctionnaires contournent la loi pour obtenir un taux élevé de retraite. Le ministère de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration a indiqué que des fonctionnaires contournent la loi afin d’obtenir un taux de retraite plus élevé que celui de la retraite anticipée. Pour comptabiliser les pensions sur la base du taux de 2,5 % au lieu de 2 % accordés dans le cadre de la retraite anticipée, des centaines d’entre eux cessent leurs fonctions au lieu de demander une mise à la retraite.

Al Ittihad Al Ichtiraki:

– Le conseil communal de Rabat rejette la cession des parts de Veolia à une société étrangère. Réuni en session extraordinaire, le conseil communal de la ville de Rabat a rejeté la cession à une société étrangère des actions de la société Veolia qui assure la gestion déléguée d’assainissement liquide et de distribution d’eau et d’électricité. La décision du conseil est fondée sur l’article 71 du contrat de la gestion déléguée prévoyant la récupération des actions en cas de retrait du délégataire.

Al Alam:

– Comptes spéciaux du Trésor: Boussaïd pris de court par les députés en commission. Contrairement aux attentes du ministre des Finances Mohamed Boussaid, les députés de la majorité ont réussi, mercredi, à faire passer un amendement relatif aux comptes spéciaux du Trésor, lors de la réunion de la commission des finances de la Chambre des représentants qui portait sur le vote du projet de loi organique de la loi de Finances. En vertu de cet amendement qui a été voté à l’unanimité, toutes les ressources et dépenses publiques relatives au budget général et aux services de l’Etat gérés de manière autonome ainsi qu’aux comptes spéciaux du Trésor devront être soumises au contrôle du Parlement.

Aujourd’hui Le Maroc:

– Un demi-million de candidats à l’épreuve du Bac 2014. Dans moins d’une semaine, quelque 502.127 candidats, toutes filières confondues, vont démarrer cette année leur série d’épreuves du Baccalauréat, selon le ministère de l’Education nationale et de la formation professionnelle. La session 2014 est marquée par une forte augmentation du nombre de candidats inscrits dans les établissements privés. Ils sont 25.748 et représentant 5 % de l’ensemble des candidats. Pour assurer un bon contrôle, le ministère a déployé un ensemble de 50.000 contrôleurs, 1.800 superviseurs et 40.000 correcteurs.

– Fruits et légumes: Le Maroc met l’UE devant ses responsabilités. Le Maroc a appelé jeudi l’Union européenne à prendre ses responsabilités sans délai et à respecter ses engagements consignés dans les accords et traités signés avec le Royaume, dans le cadre des exportations des fruits et légumes marocains, qui se sont vu imposer un changement de régime décidé de manière unilatérale de la part de l’UE. Cet appel est également adressé à la Commission européenne qui doit assumer ses responsabilités dans ce dossier dans les plus brefs délais, souligne dans un communiqué le ministère de l’Agriculture et de la pêche Maritime, qui rappelle dans ce cadre que le Maroc et l’UE poursuivent leurs discussions afin de trouver une solution à cette crise.

Le Matin Du Sahara et du Maghreb:

– Casablanca: Homologation de 5 plans d’aménagement. En vue de concrétiser les objectifs tracés par le Schéma directeur d’aménagement urbain (SDAU), des plans d’aménagement communaux ont été élaborés sur la base d’une large concertation entre les différents intervenants. Sur les 34 plans d’aménagement qui couvrent le territoire de la wilaya de la région du Grand Casablanca, 17 plans d’aménagement au total ont été homologués jusqu’à présent.

L’Economiste:

– Commerce extérieur: Un plan de sauvetage. Après plusieurs mois de gestation, le fameux plan d’urgence du Commerce extérieur vient d’être bouclé. Mohamed Abbou, ministre délégué chargé du Commerce extérieur, a présenté, jeudi, en conseil de gouvernement, le plan national pour le développement des échanges commerciaux sur la période 2014-2016. Une sorte de plan de sauvetage dans un contexte où le déficit commercial a été multiplié par trois entre 2004 et 2013. Il s’agit d’un plan à part entière qui s’imbrique à plusieurs égards avec la stratégie nationale d’accélération industrielle lancée par Moulay Hafid Elalamy en avril dernier. Par souci de convergence, le plan met à contribution plusieurs ministères, certains projets seront directement pilotés par le chef de gouvernement.

– Maroc-Arabie Saoudite: Les exportations marocaines peu diversifiées. Pour réduire le déficit de 22,9 milliards de DH dans les échanges entre le Maroc et l’Arabie Saoudite, il faudra mettre plus que les acides phosphoriques ou encore les agrumes dans la balance. Les ventes d’acides phosphoriques à destination du pays du Golfe (262 millions de DH) ont représenté pratiquement la moitié des exportations marocaines. Le forum d’investissement maroco-saoudien est un cadre idéal pour les opérateurs afin de défricher le marché saoudien.

L’Opinion:

– Caisses noires: Le ministre Boussaïd mis dans l’embarras. Les députés de la majorité et de l’opposition de la commission des finances à la Chambre des représentants ont adopté, à une quasi-unanimité, un amendement instaurant un contrôle parlementaire sur les comptes spéciaux du Trésor, communément appelés « Caisses noires ». Consacrée initialement aux amendements au projet de loi organique des finances, la réunion s’est focalisée sur ces comptes introduisant un amendement les soumettant au contrôle du Parlement et à la discussion générale lors de l’examen des lois des finances, exception faite des comptes spéciaux relatifs à la sécurité intérieure et extérieure du pays.

Libération:

– Une plainte contre le gouvernement Benkirane déposée auprès de l’OIT. Au moment où le ministre de l’Emploi et des affaires sociales, Abdeslam Seddiki, présentait, devant l’OIT, les soi-disant avancées enregistrées au Maroc dans le domaine de l’emploi et de la protection sociale, l’Organisation démocratique du travail (ODT) attendait le résultat de la plainte qu’elle a déposée contre l’Exécutif auprès de cette organisation internationale « pour abus de pouvoir et discrimination et pour violations des conventions ratifiées et des droits syndicaux et humains ». Selon le mémorandum adressé fin mai à l’OIT, le gouvernement « ne cesse, depuis son accession au pouvoir en 2012, de violer les droits élémentaires des salariés, des chômeurs et des syndicats indépendants ».

Al Bayane:

– Le 5ème round de négociation de l’ALECA prévu en septembre prochain. Les négociations entre le Maroc et l’Union européenne pour la conclusion d’un Accord de libre-échange complet et approfondi (ALECA) sont en bonne marche. Le dernier round organisé en avril dernier a enregistré des avancées notables dans le processus de négociation. En attendant le 5ème round prévu en septembre prochain, les deux parties accélèrent la cadence des échanges techniques concernant différents chapitres de l’accord.

– Le groupe Renault dépasse la barre des 5000 livraisons en mai, une première. Le groupe Renault, à travers ses deux marques Renault et Dacia, a dépassé pour la première fois, en mai dernier, la barre des cinq mille livraisons en commercialisant 5.007 véhicules, enregistrant une part de marché de 33 pc, indique un communiqué du groupe. Au cumul depuis le début de l’année 2014, le Groupe a commercialisé 19.321 unités, soit une part de marché de 37,2 %, ajoute la même source. La marque Dacia a affiché, en mai dernier, une part de marché de 23,7 % avec la vente de 3.591 véhicules et a progressé de 33,4 % par rapport au même mois de 2013.

Comments
To Top