Santé

Entrée en vigueur lundi des nouveaux prix des médicaments

medicament
medicamentLes nouveaux prix des médicaments révisés entrent en vigueur lundi dans toutes les pharmacies du Royaume, annonce un communiqué du ministère de la Santé.

La révision des prix a permis, grâce à l’engagement des acteurs du secteur des médicaments, d’aboutir à la baisse des prix de 1.578 médicaments, ce qui représente 30 pc de l’ensemble des médicaments commercialisés au Maroc et qui couvrent quasiment toutes les classes thérapeutiques et profiteront ainsi à tous les citoyens, précise le communiqué.

Les médicaments qui ont été fortement concernés par cette baisse des prix sont principalement les médicaments indiqués dans les maladies chroniques les plus fréquentes, dont les maladies cardiovasculaires et les maladies métaboliques, outre les médicaments hospitaliers et les médicaments antinéoplasiques, utilisés dans le traitement de certains cancers, fait savoir la même source, ajoutant que les pourcentages de baisse des prix atteignent pour 656 produits, 20 à 80 pc de leurs anciens prix.

En vertu du nouveau texte règlementant la fixation des prix des médicaments, tout nouveau produit pharmaceutique mis sur le marché marocain sera désormais vendu au Maroc avec un prix aligné avec le prix minimum de référence pratiqué dans les pays retenus pour la comparaison, les pays du benchmark, indique le communiqué.

Selon le ministère, cette baisse, appliquée conformément à l’arrêté publié le 8 avril 2014 au Bulletin officiel, fixant la liste complète des nouveaux prix publics de vente des médicaments (les PPV qui remplacent les anciens PPM), est un début pour un processus de révision des prix des médicaments commercialisés au Maroc, qui garantira aux citoyens un accès équitable aux traitements médicamenteux et aux acteurs de l’industrie pharmaceutique.

Pour aboutir à ce résultat, le ministère de la Santé a entrepris un processus de préparation intense en coordination avec les représentants des établissements industriels pharmaceutiques, les grossistes répartiteurs et les pharmaciens d’officines.

Ainsi, le ministère a tenu plusieurs réunions de coordination avec les acteurs du secteur du médicament en vue de pallier aux difficultés techniques et logistiques et veiller au respect des délais réglementaires pour la mise en application des dispositions du décret de fixation des prix des médicaments du 18 décembre 2013. Un suivi régulier des états des stocks au niveau des établissements industriels pharmaceutiques et des grossistes répartiteurs de médicaments, a été entrepris pour éviter les éventuelles ruptures de stock et anticiper les mesures correctives et préventives.

Le ministère a également entrepris plusieurs missions de suivi et d’inspection au sein des établissements industriels pharmaceutiques, dans l’objectif de s’assurer des stocks de sécurité des médicaments et du respect du calendrier réglementaire de mise sur le marché des médicaments portant les nouveaux PPV

map

Comments
To Top