Sport

Mondial 2022: le Qatar se défend

DES RESPONSABLES QATARIS DÉMENTENT LES ACCUSATIONS DE POTS-DE-VIN POUR LE MONDIAL 2022

DES RESPONSABLES QATARIS DÉMENTENT LES ACCUSATIONS DE POTS-DE-VIN POUR LE MONDIAL 2022 Les responsables de la candidature du Qatar à l’organisation de la Coupe du monde de football 2022 ont démenti samedi les accusations publiées la semaine dernière dans le Sunday Times selon lesquelles un haut responsable qatari aurait versé des pots-de-vin pour l’emporter.

« Ces allégations sont sans fondement et percluses d’insinuations destinées à ternir la réputation du comité d’organisation Qatar 2022 », disent les organisateurs.

Michael Garcia, un juriste américain chargé de la mission de la Fédération internationale de football (Fifa) sur les conditions de l’attribution de la Coupe du monde 2022, a déclaré cette semaine au Brésil qu’il étudierait les preuves qui pourraient être apportées avant de rendre un rapport final.

Si des faits de corruption étaient avérés, le Qatar pourrait en théorie se voir retirer l’organisation du Mondial de football 2022.

Le journal britannique Sunday Times a fait état du versement de pots-de-vin d’un montant de cinq millions de dollars par un dirigeant qatari afin de s’assurer du soutien de certains dirigeants du football à la candidature de son pays.

Le Sunday Times affirme avoir obtenu des documents démontrant que Mohamed bin Hammam, ancien membre du comité exécutif de la Fifa, avait effectué ces versements.

Le vice-président de la Fifa Jim Boyce a indiqué qu’il était prêt à soutenir un nouveau vote sur l’attribution du Mondial 2022 si les allégations du journal britannique étaient avérées.

 

Comments
To Top