Sport

Mondial 2014 : impitoyable Rodriguez

RODRIGUEZ

RODRIGUEZJames. James Rodriguez, un nom que plus grand monde ne pourra ignorer désormais. Le meneur colombien a pris avec classe la tête du classement des meilleurs buteurs du Mondial (5 buts) avec deux réalisations magnifiques hier.

Grâce à sa nouvelle idole, également auteur de deux passes décisives depuis le début de la compétition, la Colombie gagne le droit d’aller défier le Brésil vendredi prochain à Fortaleza, pour ce qui sera le premier quart de finale de Coupe du monde de son histoire.

Hier le jeu d’équipe des « Cafeteros » concocté par José Pékerman a brisé une « Celeste » à qui Luis Suarez a trop manqué. Avec en plus un joueur sur un nuage, la Colombie peut rêver de bousculer un Brésil bien moins chatoyant contre le Chili, d’autant que Neymar, touché à une cuisse, pourrait manquer à l’appel.

  • Suarez a manqué

James a d’abord réussi un but de légende, digne du majestueux temple de Rio de Janeiro. Sur un dégagement de la tête d’Alvaro Pereira, Abel Aguilar a remis le ballon de la tête à James, dont l’enchaînement contrôle poitrine-reprise de volée en pivot a tapé sous la barre avant d’entrer, un but qui figurera à coup sûr dans les résumés en images du tournoi.

Le Prince de Monaco a ensuite doublé la mise, en même temps que Lionel Messi, Thomas Müller et Neymar (4 buts) pour prendre seul la tête du classement des buteurs en marquant de la tête au bout d’une action collective soyeuse. La Celeste a alors tenté de réagir, mais il était trop tard. Elle peut regretter d’avoir placé le match sous le sceau de l’agressivité et de la défense. Une fois menée, elle a bien dû se mettre à jouer, mais elle a trop manqué d’imagination en attaque pour espérer répéter sa performance du Mondial 2010. Edinson Cavani a sonné la charge, mais sans réussir grand-chose, alors qu’Ospina est resté intraitable et que le capitaine Mario Yepes a parfaitement fêté sa 101e sélection à 38 ans.

Peut-être l’Uruguay avait-elle laissé trop d’influx nerveux dans l’affaire Suarez, jusqu’à cette conférence de presse de veille de match où Tabarez s’était contenté d’un monologue d’un quart d’heure sur le sujet sans répondre à la moindre question sur le jeu.

Il aurait pu parler du danger James, sorti sous l’ovation d’un Maracana jaune Colombie. Cela aurait pu être le match de Radamel Falcao, la star colombienne forfait pour le Mondial, ou de Luis Suarez. Ce fut celui de James Rodriguez, qui pourrait porter la Colombie vers des sommets insoupçonnés.

Comments
To Top