Revue de presse

Revue de presse: Vigilance accrue au Maroc contre le terrorisme…

revue-presse-maroc
revue-presse-marocDivers sujets occupent les manchettes de la presse nationale ce lundi, dont : Vigilance accrue au Maroc contre le terrorisme; Effondrement d’immeubles à Casablanca: un maçon arrêté…

Aujourd’hui le Maroc:

– Vigilance accrue au Maroc contre le terrorisme. Le ministre de l’Intérieur est formel : il y a des menaces sérieuses de la part de groupes terroristes affiliés à Al Qaïda qui veulent s’attaquer au Maroc. Mais toutes les mesures importantes ont été prises par les autorités marocaines, qui travaillent d’arrache-pied pour faire avorter les desseins des terroristes. Mohamed Hassad, le ministre de l’Intérieur, affirme que le niveau de vigilance est au maximum et que le dispositif sécuritaire mis en place pour faire face à ces menaces est important.

– Plan national de développement des échanges commerciaux: la vision triennale expliquée au patronat. Le plan national de développement des échanges commerciaux pour la période 2014-2016 vient d’être dévoilé au patronat national. Mohamed Abbou, ministre délégué chargé du commerce extérieur, a été reçu vendredi par Miriem Bensalah-Chaqroun afin de discuter des grandes lignes de cette nouvelle vision triennale. Le ministre a dans ce sens procédé à une présentation exhaustive du dispositif dont l’objectif principal est de contrer le déficit commercial du Maroc.

Assabah:

– Effondrement d’immeubles à Casablanca: un maçon arrêté. Suite à l’effondrement d’immeubles dans le quartier Bourogne de Casablanca, un ouvrier du bâtiment a été placé en détention préventive pour avoir effectué des travaux sans autorisation dans le rez-de-chaussée d’un immeuble. Ce maçon est soupçonné d’avoir démoli un pilier dans le magasin du fils du propriétaire dudit immeuble.

– Les compagnons d’El Azzouzi expulsent 4 dirigeants de la FDT. Le conseil national de la FDT, qui s’est réuni vendredi à Mohammedia, a décidé d’exclure définitivement Abdelaziz Iwi, Abdelhamid Fatihi, Mohamed Dahmani et Abderrahim Laabaid. Ces derniers sont soupçonnés, selon lui, d’avoir tiré « de manière frauduleuse », des montants à partir des comptes bancaires de la centrale et d’avoir adopté des conduites entravant les travaux de la FDT et heurté les valeurs et les objectifs de cette centrale.

Libération:

– La production de logements sociaux s’essouffle. Qu’en est-il des incitations fiscales sur le logement social accordées par l’Etat aux promoteurs immobiliers ? Pour certains de ces derniers, les avantages fiscaux sont bel et bien accordés, mais ils ne sont pas bien répartis. Les incitations accordées pour le logement à 250.000 DH sont intéressantes et demeurent stimulantes par rapport à celles accordées au niveau du logement à 140.000 DH ou moyen standing. Mais il reste que seuls les grands promoteurs en bénéficient le plus et notamment ceux d’entre eux qui sont propriétaires de leur propre foncier.

– La faible intégration régionale induit une perte de croissance pour le Maghreb.Selon une étude récente de l’Oxford Business Group (OBG), une intégration plus étroite entre les pays du Maghreb offrirait des avantages importants en raison du poids des économies de la région. Toutefois, le commerce intra-maghrébin demeure en deçà des potentialités des pays de la région, estiment les experts de l’OBG citant les conclusions d’une étude de la Banque mondiale faisant ressortir que la faible intégration régionale au Maghreb coûte aux pays de la région une perte de croissance de l’ordre de 2 à 3 % du PIB chaque année.

Le Matin du Sahara et du Maghreb:

– Casablanca: 10 millions de dirhams pour renforcer les compétences des associations locales. SM le Roi Mohammed VI a procédé, samedi au quartier El Hank à la préfecture d’arrondissements de Casablanca-Anfa, à la pose de la première pierre d’un centre de formation et d’animation du tissu associatif. Ce geste royal traduit le ferme engagement du Souverain à promouvoir le rôle des associations en tant que vecteur de développement. Ce projet, qui sera réalisé par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité pour un coût global de 10 millions de dirhams, traduit également l’intérêt particulier qu’accorde SM le Roi au développement de l’action associative, à la dynamisation des coopératives, à l’encouragement de l’initiative privée et à la promotion de l’économie sociale et solidaire.

– Efficacité énergétique: la consommation énergétique du secteur agricole à la loupe.Après les transports en 2010, le bâtiment en 2012 et l’industrie en 2013, c’est le tour de l’agriculture de faire l’objet d’une étude sur la consommation énergétique. Basée essentiellement sur une enquête, cette étude sera réalisée par le département de l’Energie dans le cadre du programme d’appui au secteur d’énergie au Maroc supporté par la Commission européenne, et ce, en collaboration avec le ministère de l’Agriculture et le Haut-Commissariat au plan. Selon le département de l’Energie, le Maroc doit disposer désormais de données précises et actualisées sur les quantités, les types, les sources, la production, l’approvisionnement, la transformation et la consommation d’énergie dans plusieurs secteurs stratégiques afin de contrôler notamment l’incidence et les conséquences de sa politique énergétique.

Al Mounaataf:

– Des syndicalistes se disent mécontents des signes de la désorganisation de la fonction publique. Dans un communiqué, le conseil national de l’Union marocaine des administrateurs marocains appelle le ministre délégué chargé de la fonction publique et de la modernisation de l’administration à cesser d' »abâtardir le cadre des administrateurs ».

L’Economiste:

– Les défaillances d’entreprises s’accélèrent. Plus de 2.500 entreprises ont fait défaut au premier semestre. Leur nombre a augmenté de 15% sur un an, selon les statistiques d’Inforisk. La situation pourrait se dégrader sur les prochains mois. Les défaillances sont généralement plus importantes durant la deuxième moitié de l’année, indique le spécialiste dans le renseignement commercial sur les entreprises. Euler Hermès prévoit une hausse de 10% des défaillances d’entreprises sur l’ensemble de l’année. Ce sera la plus forte progression au niveau mondial alors que la tendance générale est au recul.

– Banques participatives: bagarre politique. Quiproquo à la Chambre des conseillers autour du projet de loi portant sur les banques participatives. Les membres de la Commission des finances, qui devaient examiner ce texte mercredi dernier, ont contre-attaqué l’annonce de la saisine du CESE par le président de la Chambre. Le PJD accuse même à demi-mot Mohamed Cheikh Biadillah de vouloir enterrer la réforme.

L’Opinion:

– Visite officielle au Maroc du Roi Felipe VI d’Espagne: des relations au beau fixe. Le Roi Felipe VI d’Espagne et son épouse la Reine Letizia entament aujourd’hui une visite officielle de deux jours au Maroc. Cette visite reflète la grande importance accordée par l’Espagne au Royaume du Maroc et témoigne que les relations entre les deux pays voisins se trouvent au beau fixe. Pour l’ambassadeur espagnol à Rabat, José de Carvajal Salido, cette visite est une manifestation de la volonté de l’Espagne de développer ses relations et renforcer ses liens avec le Maroc.

– Sahara: les ennemis du Maroc essuient un échec cuisant au parlement catalan. Les ennemis de l’intégrité territoriale du Maroc ont une nouvelle fois essuyé un échec cuisant après que le parlement catalan eut rejeté, jeudi à Barcelone, une résolution hostile à la question du Sahara marocain. Les députés du parti Convergence et union, du président du gouvernement local Artur Mars, et du Parti populaire catalan ont voté contre cette résolution qui n’a recueilli l’aval que des partis minoritaires.

Al Massae:

– Louardi: trois déterminants président à l’alliance entre le PPS et le PJD. Intervenant lors d’une réunion d’information samedi à Ben Ahmed, le ministre de la Santé El Houssaine Louardi indiqué que l’alliance entre le PPS et le PJD est déterminée par trois principes: le renforcement de la démocratie et la préservation de la stabilité du pays, la promotion progressive de l’économie vers la justice sociale et la défense des catégories précaires.

– Electricité: le gouvernement peine à résoudre le problème des compteurs collectifs. Des dizaines de milliers de ménages risquent d’être sanctionnés par des hausses dramatiques au cas où la facturation serait déterminée à partir des compteurs anciens. Dans l’attente de trouver une solution au problème, certaines parties au sein de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) ont suggéré de fixer actuellement des sommes forfaitaires aux familles concernées par ces compteurs électriques collectifs, selon des sources informées.

Attajdid:

– Interventions dans les médias audiovisuels: criant à l’injustice, le PJD saisit la HACA. Le parti de la lampe a dressé une lettre de protestation à la directrice de la Haute Autorité de la communication audiovisuelle (HACA) dans laquelle il dénonce une disproportion entre sa présence dans les bulletins d’information des médias audiovisuels et sa représentativité politique, du fait qu’il est le parti le plus représentatif au sein de la Chambre des représentants, avec 26,84%.

Al Bayane:

– Projet de restructuration de Casablanca: le PPS appelle à la promotion de la participation citoyenne. La ville de Casablanca nécessite de nouveaux outils de gouvernance. Voilà l’idée principale qui ressort de la réunion du groupe de réflexion du PPS, samedi 12 juillet. Cinq entrées principales sont nécessaires pour envisager une véritable restructuration de la ville, à commencer par l’inclusion de la dimension politique, l’évaluation de l’expérience de l’unité de la ville, en passant par la mise en place d’une planification stratégique avec les objectifs smart, la réforme de la gouvernance et au final l’implication des citoyens dans la gestion de la chose publique, a indiqué Abderrahim Bensar, secrétaire régional du PPS à Casablanca.

– Nouveau Code minier: drainer des investisseurs et développer la richesse du pays.Le nouveau Code minier veut sortir certaines substances de l’anonymat et drainer des investisseurs pour développer et faire connaitre la richesse minière du pays, a affirmé le ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, Abdelkader Amara. Le ministre a fait savoir que ce Code vise la réhabilitation et la redynamisation du secteur, ainsi que la préservation des ressources minérales.

Akhbar Al Yaoum Al Maghribia:

– Circulation: les infractions ont drainé 100 milliards de centimes au budget de l’Etat en 2013. Pendant la même année, une voiture sur trois a enfreint le Code de la route, selon des chiffres publiés par la Direction générale de la sureté nationale.

Comments
To Top