Politique

Etat Islamique en Irak: un « plan terroriste » contre le Maroc

eiil
eiilDes Marocains embrigadés par l’organisation terroriste l’EEIL (Etat Islamique en Irak et au Levant) planifient des actions terroristes contre le Royaume du Maroc.

C’est ce qu’a révélé mardi le ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad qui ajoute que ces Marocains occupent des postes de commandement au sein de cette organisation.

Un total de 1.122 marocains sont affiliés à des organisations terroristes en Irak et en Syrie, aux côtés d’autres ressortissants européens d’origine marocaine dont le nombre est estimé à 2.000 personnes, a précisé le ministre en réponse à une question lors de la séance des questions orales à la Chambre des Représentants, relevant que 128 Marocains ont fait l’objet d’enquêtes dès leur retour au Royaume.

Ces combattants marocains occupaient des postes de commandement au sein de l’EEIL tels que (Emir militaire, Emir de la commission financière, Emir de la Zone Monts Turkman, Emir des frontières terrestres), a expliqué le ministre de l’Intérieur, affirmant que ces individus rejoignaient les rangs de l’EEIL non seulement pour combattre à ses côtés, mais également pour recevoir des entraînements en vue de mener des attaques contre le Royaume.

« Plan terroriste » contre le Maroc

Le plus inquiétant dans cette affaire est que des Marocains embrigadés acceptent de commettre des attentats suicide surtout que 20 combattants marocains ont déjà exécuté des attentats semblables, s’est alarmé le ministre, qui réagissait à des questions des groupes du Rassemblement National des Indépendants (RNI), Justice et Développement (PJD), Union Constitutionnelle (UC), Istiqlal pour l’Unité et l’égalitarisme, Haraki et du progrès démocratique (PPS).

Et d’ajouter que des informations émanant de services de renseignements font état d’une coordination entre l’organisation EEIL, et d’autres organisations extrémistes actives dans la zone du Sahel et d’Afrique du Nord pour désigner les parties chargées d’exécuter le plan terroriste contre le Maroc.

Ces mêmes informations montrent que le plan terroriste contre le Maroc cible des intérêts et des personnalités publiques, a dit M. Hassad, ajoutant que  »nous disposons d’une liste des personnalités visées ». De même qu’il existe des enregistrements audio et vidéo de combattants marocains diffusés sur Internet et dans lesquels ils menacent de mener des attentats terroristes contre des personnalités publiques marocaines.

Niveau de vigilance relevé

Après avoir passé en revue les stratégies élaborées par plusieurs pays européens et arabes pour faire face aux menaces terroristes, le ministre de l’Intérieur a souligné que le gouvernement marocain a, de son côté, mis en place une stratégie destinée à prémunir le Royaume contre le phénomène du terrorisme, et ce en renforçant le travail de renseignements, en coordonnant entre l’ensemble des parties concernées aussi bien aux niveaux central et local qu’en dehors du territoire national. D’ailleurs, la mise en place d’une politique proactive a permis le démantèlement de cellules prêtes à mener des attentats terroristes, a-t-il dit.

Selon M. Hassad, le ministère de l’Intérieur dispose d’une stratégie intégrée relative au niveau de vigilance, comprenant une coordination entre les différents services et fixant les missions de chaque service sur le plan de la prévention, de l’intervention et de la répression.

Il a souligné, dans ce contexte, la nécessité de relever le niveau de vigilance et de veille au niveau de l’Administration du territoire et des services sécuritaires, précisant que les Walis et les gouverneurs ont été appelés de prendre des mesures renforçant les procédures courantes en matière de lutte contre le terrorisme et de relever le niveau de contrôle dans les aéroports et les ports, ainsi que dans les frontières est du Royaume.

Comments
To Top