Monde

Gaza: 194 morts au huitième jour de bombardements israéliens

apres-l-echec-de-la-treve-les-combats-continuent-a-gaza

apres-l-echec-de-la-treve-les-combats-continuent-a-gazaDeux Palestiniens ont été tués mardi après-midi dans la bande de Gaza, où les frappes israéliennes, qui ont fait au total 194 morts en huit jours, ont repris après une courte trêve.

Un homme de 77 ans est mort à Khan Younès, dans le sud de l’enclave, et une autre personne est décédée dans une frappe à l’est de la ville de Gaza, a annoncé Achraf al-Qoudra, porte-parole des services de secours.

Il s’agit des premières victimes depuis la reprise des raids israéliens après une trêve de six heures observée par l’Etat hébreu mais rejetée par le mouvement islamiste Hamas, qui contrôle la bande de Gaza.

Avant cette trêve proposée par l’Egypte, trois personnes avaient été tuées dans deux raids à Khan Younès, et une femme avait succombé dans un bombardement à Rafah (sud).

Les services de secours palestiniens ont aussi annoncé le décès mardi de deux personnes blessées lors de précédents bombardements.

Le Hamas n’avait pas accepté la trêve et a poursuivi ses tirs de roquettes toute la journée. L’une de ces roquettes a touché mardi matin la ville d’Ashdod, située à 28 km au nord de la bande de Gaza, selon une source policière qui a précisé qu’aucun blessé n’avait été signalé. 

Selon l’armée israélienne, environ 840 roquettes ont atteint Israël depuis le début des hostilités et près de 200 ont été interceptées par la défense anti-aérienne. Jusqu’à présent, ces tirs ont fait quatre blessés graves mais aucun mort en Israël.

Dans la bande de Gaza, la majorité des morts sont des civils, et selon un haut responsable de l’ONU lundi, plus du quart étaient des enfants.

Depuis le début de l’offensive israélienne le 8 juillet pour tenter de faire cesser les tirs de roquettes, les bombardements ont aussi fait près de 1.300 blessés dans la bande de Gaza.

Le bilan dépasse désormais les 177 victimes palestiniennes enregistrées lors de l’offensive israélienne de novembre 2012, au cours de laquelle six Israéliens avaient été tués.

afp

Comments
To Top