Monde

Gaza : 4 enfants tués au neuvième jour de l’offensive israélienne

Seize Palestiniens, dont quatre enfants, s’ajoutent ce mercredi au bilan de plus en plus lourd de morts causées par une offensive aérienne israélienne contre la bande de Gaza en cours depuis neuf jours. Au total, 213 Palestiniens ont déjà péri, selon les services de secours palestiniens. Depuis le 8 juillet, les combattants du mouvement islamiste palestinien Hamas ont tiré plus de 1 200 roquettes contre le territoire israélien – qui ont fait un mort mardi -, et l’armée israélienne a annoncé avoir mené 1 500 raids à Gaza, un territoire minuscule de 362 kilomètres carrés où s’entassent dans la misère 1,8 million d’âmes soumises à un blocus israélien depuis des années.

Deux frappes ont détruit peu après 16 heures (13 heures GMT) une paillote sur une plage de la ville de Gaza, près du port, où se trouvait un groupe d’enfants, à 200 mètres d’un hôtel où résident des journalistes. Quatre mineurs ont trouvé la mort et au moins cinq autres ont été blessés, a indiqué le responsable des services des urgences à Gaza, Achraf al-Qoudra. Trois enfants étaient blessés par des éclats, dont l’un à la tête. Une ambulance a aussi emporté un homme dont la jambe avait été arrachée. Quelques instants après les bombardements, venus apparemment de la mer, une fumée noire s’élevait de la paillote se consumant. Cette plage, au bord de la Méditerranée, accueille des paillotes, des cabanes pour pêcheurs et des petits cafés, très populaires en temps normal.

Bombardements

Plus tôt, un missile israélien a frappé une voiture dans laquelle circulait une famille à Khan Younès dans le sud de l’enclave palestinienne : trois personnes ont été tuées, dont un garçon de 10 ans et une femme de 65 ans, et cinq autres blessées, a rapporté le porte-parole des services d’urgence Achraf al-Qodra. Auparavant, un membre de cette même famille, un homme de 33 ans, a été tué en même temps qu’un autre homme lorsqu’un char israélien posté de l’autre côté de la frontière avait ouvert le feu sur Khan Younès. Par ailleurs, un homme de 37 ans a été tué dans le quartier de Zeitoun à Gaza, selon les secours.

Avant l’aube, les frappes israéliennes ont coûté la vie à six autres Palestiniens. Cinq hommes, dont l’un présenté comme un membre du groupe armé du Djihad islamique, ont été tués dans trois raids distincts à Rafah (sud). Et un jeune homme de 19 ans est mort dans un raid visant la maison de son père à Khan Younès. Après avoir bombardé dans la nuit les maisons, en général vides, de plusieurs responsables du Hamas, l’armée israélienne a appelé 100 000 habitants du nord de l’enclave à se réfugier dans la ville de Gaza en prévision de bombardements massifs.

afp

Comments
To Top