Revue de presse

Revue de presse: Les ménages sont plus riches mais surendettés…

revue-presse-maroc
revue-presse-marocDivers sujets occupent les manchettes de la presse nationale ce jeudi, dont : « Les ménages sont plus riches mais surendettés »; « Réactions à chaud au discours royal »…

L’Economiste:

– Les ménages sont plus riches mais surendettés. Le patrimoine financier des ménages a augmenté de 5 % en moyenne sur les dix dernières années pour s’établir à 616 milliards de DH à fin 2013, soit une moyenne par ménage de 89.300 DH contre 70.000 en 2008. Des chiffres résultant pour l’essentiel des revenus salariaux et autres activités économiques, comme en témoigne l’importance des dépôts à vue et à terme qui représentent 82 % du total : 502 milliards de DH. Mais en face, l’endettement s’est aggravé à 269 milliards de DH, avec des défauts qui dépassent les 19 milliards.

– Discours royal : Cap sur le capital immatériel. Dans son discours du Trône, mercredi, le Souverain a décidé de charger le Conseil économique, social et environnemental et Bank Al-Magrib, avec la collaboration des institutions financières internationales qui travaillent avec le Maroc, de procéder à une étude globale sur la valeur des richesses du pays, particulièrement son capital immatériel. L’idée est d’évaluer l’impact des réalisations des infrastructures sur la vie des citoyens. Ce rapport, à l’image du rapport du cinquantenaire, devra englober la période allant de 1999, date de l’accession du Souverain au Trône, à 2013.

Le Matin du Sahara et du Maghreb:

– Réactions à chaud au discours royal. Pour le ministre de l’Equipement, du transport et de la logistique, il s’agit d’une « évaluation lucide des chantiers de développement ». Hassan Tarik, membre du bureau politique de l’USFP, juge ce discours « fort ayant un fort élan diagnostic ». Il « donne de l’espoir aux Marocains », souligne Mohamed Hanine, député RNI. Pour Driss Guerraoui, secrétaire général du CESE, ce discours constitue « un tournant dans la réflexion nationale sur le modèle marocain de croissance et de développement ».

Al Massae:

– Les exportations marocaines enregistrent une bonne performance durant le premier semestre de l’année en cours. Le ministre délégué chargé du commerce extérieur Mohamed Abbou a affirmé que les échanges extérieurs du Maroc ont été marqués à fin juin 2014 par une consolidation de la valeur des exportations de 7,4 % à 101 milliards de dirhams soit un rythme dépassant celui des importations (+4,7 %).

Al Ahdath Al Maghribia:

-SM le Roi: la richesse du Maroc ne profite pas à tous les citoyens. Dans son discours adressé mercredi à la Nation à l’occasion de la fête du Trône, SM le Roi a souligné que l’important « ce n’est pas tant le bilan et les chiffres, mais surtout et avant tout l’impact direct et qualitatif que les réalisations ont pu avoir sur l’amélioration des conditions de vie de tous les citoyens ». Le Souverain a appelé d’autre part à la réalisation d’une étude nationale et internationale pour remédier aux disparités sociales.

Al Khabar:

– Le rapport annuel 2013 du Conseil de la concurrence dévoile maintes dysfonctionnements dans plusieurs secteurs. Le Conseil a mis l’accent sur plusieurs carences et problèmes affectant le secteur bancaire, les professions réglementées, la compétitivité du secteur audiovisuel et les subventions de l’Etat.

L’Opinion:

– Agadir/Tourisme : ouverture de Lunja Village. 800 millions DH d’investissements et une capacité de 5.000 lits. Réalisé sur une superficie de 38,5 hectares dans le cadre du développement de la stratégie touristique du plan Biladi, le complexe Lunja Village situé à Imi Ouaddar, à 30 km d’Agadir sur la route d’Essaouira est ouvert. Une bonne capacité en lits qui vient s’ajouter à la destination balnéaire Agadir, avec le concept de famille et des tarifs très concurrentiels qui n’excèdent pas 500 DH le chalet.

Akhbar Al Yaoum Al Maghribia :

– Nizar baraka, président du Conseil économique, social et environnemental, a remis mardi un nouveau rapport à SM le Roi contenant une « notation » du rendement du gouvernement. Le rapport indique que la crise gouvernementale a porté préjudice à l’économie. Il a d’autre part mis en garde contre la gestion actuelle des villes.

Al Ittihad Al Ichtiraki:

– Le Conseil d’administration du Fonds Monétaire International (FMI) a approuvé, lundi, une seconde Ligne de Précaution et de liquidité au profit du Maroc d’environ 5 milliards de dollars, pour les 24 mois à venir. Le ministre délégué chargé du Budget, Driss El Azami El Idrissi, a affirmé dans une déclaration au journal que l’objectif derrière cet emprunt est la protection des finances publiques des pressions et des chocs extérieurs.

Comments
To Top