Monde

Les hostilités reprennent à Gaza

les-hostilites-reprennent-a-gaza-un-enfant-tue

les-hostilites-reprennent-a-gaza-un-enfant-tueLes hostilités ont repris vendredi matin dans la bande de Gaza avec des tirs de roquettes palestiniennes et une riposte israélienne. Les négociations en cours au Caire n’ont pas permis de parvenir à un accord de prolongation de la trêve en vigueur depuis mardi.


Malgré le spectre d’une nouvelle effusion de sang, le cessez-le-feu a expiré à 08h00 (07h00 en Suisse), après précisément un mois de guerre. Les sirènes d’alerte ont résonné dans le sud d’Israël, a annoncé la police.


Depuis la bande de Gaza, les Palestiniens ont lancé en deux heures un « barrage » de plus de 18 roquettes vers Israël, a rapporté Tsahal, l’armée israélienne. Deux ont été interceptées au-dessus d’Ashkelon.


Quatorze roquettes sont tombées sur des zones non urbanisées, deux autres sont retombées dans la bande de Gaza même, a précisé l’armée. Le Jihad islamique, l’allié du Hamas qui contrôle la bande de Gaza, a revendiqué trois tirs de roquettes vers Ashkelon.


Première victime
Israël est resté silencieux pendant plus de deux heures. Puis « le Premier ministre et le ministre de la Défense ont ordonné (à l’armée israélienne) de riposter vigoureusement à la violation du cessez-le-feu par le Hamas », a indiqué un responsable dans un communiqué. Peu après, Tsahal annonçait avoir « pris pour cible des sites terroristes à travers la bande de Gaza ».


La ville de Gaza, Jabaliya, dans le nord de l’enclave, et le centre du territoire ont essuyé des frappes aériennes, ont indiqué le ministère palestinien de l’Intérieur, ainsi que des témoins. Des tirs d’artillerie ont retenti à l’est et au nord de la ville de Gaza.


Les frappes ont fait une première victime: un enfant palestinien de 10 ans tué dans une attaque de l’aviation israélienne, selon les services d’urgence palestiniens. Des milliers de Gazaouis ont commencé à fuir leurs maisons à l’est de la ville de Gaza dans la crainte de frappes israéliennes.


Constat d’échec
Avant même l’échéance des négociations, le Hamas et le Jihad Islamique avaient annoncé au Caire qu’ils ne prolongeraient pas la trêve. Deux roquettes avaient déjà été tirées comme d’ultimes tentatives de peser sur les négociations.


Le ministère égyptien des Affaires étrangères a assuré vendredi qu’Israéliens et Palestiniens étaient parvenus à un accord sur la plupart des points abordés. Seules « quelques questions » restent à régler, selon Le Caire.


Les négociateurs palestiniens ont indiqué vendredi à la médiation égyptienne qu’ils sont « prêts » à tenter de parvenir à un « accord final » avec Israël pour mettre fin à la guerre dans la bande de Gaza.


L’Etat hébreu de son côté a retiré son équipe de négociateurs au Caire. Jérusalem a déclaré dans la matinée qu' »Israël ne négociera pas sous les bombes ».


Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon s’est déclaré vendredi « profondément déçu » de la rupture du cessez-le-feu et a « condamné les nouveaux tirs de roquettes sur Israël ».

afp

Comments
To Top