Revue de presse

Revue de presse: Louardi baisse les prix de certains médicaments génériques…

revue-presse-maroc
revue-presse-marocDivers sujets occupent les unes de la presse nationale ce lundi, dont: « Médicaments: Louardi baisse les prix de certains génériques »; « Agadir endure la soif et des familles se ruent vers les puits »…

Aujourd’hui le Maroc:

– Médicaments: Louardi baisse les prix de certains génériques. Le ministère de la Santé vient de publier dans le dernier bulletin officiel un arrêté qui prévoit une révision à la baisse des prix de vente de 5 médicaments génériques. Il fixe également les prix publics de vente (PPV) de certains médicaments princeps et homologue les PPV de médicaments génériques et bio-similaires.

– Lahcen Haddad lance un nouveau dispositif pour booster le tourisme interne: la carte vacances débarque. Il s’agit d’une carte prépayée réglementée et à usage déterminé, qui peut être utilisée par les salariés et les fonctionnaires pour le paiement de prestations touristiques. Très proches du modèle français, les cartes vacances marocaines ont pour objectif-cible en 2020 de couvrir 44 % des séjours supplémentaires à réaliser dans les Etablissements d’Hébergement Touristique Classés (EHTC).

– La fraise tient la côte : 74 mille tonnes exportées en 2013-2014. Le Maroc exporte près de 19 milles tonnes de fraises par an et 47 milles de fraises congelées. Des volumes qui ne cessent d’augmenter plaçant ainsi le volume des fraises exporté à 74 milles tonnes durant la campagne 2013-2014. Les chiffres relatés dans la note de veille du ministère de l’Agriculture et de la pêche maritime témoignent du développement de la filière des fruits rouges dont le chiffre d’affaires atteint 1,5 milliards de DH pour une superficie de 4.162 hectares.

Al Massae:

– Agadir endure la soif et des familles se ruent vers les puits. Les habitants de Dcheira, Inezgane, Aït Melloul et plusieurs autres quartiers de la ville d’Agadir sont privés d’eau depuis jeudi dernier.

– La session extraordinaire déclenche une confrontation entre la majorité et l’opposition. Certains groupes de l’opposition ont commencé à exprimer leur refus au sujet de l’éventuelle tenue d’une session extraordinaire du Parlement en vue de l’adoption de certains projets de lois en attente devant la deuxième chambre.

Akhbar Al Yaoum Al Maghribia:

– Les maires des villes s’insurgent contre le projet de loi sur les collectivités territoriales. Le Conseil administratif de l’association des présidents des conseils communaux s’est élevé contre le projet de loi sur les collectivités territoriales car ne répondant pas aux « aspirations constitutionnelles » et représentant même une « régression » dans la gestion des collectivités territoriales.

Le Matin du Sahara et du Maghreb:

– Conjoncture : Ralentissement de la croissance au premier trimestre de l’année 2014. La croissance s’est ralentie à 1,7 % au premier trimestre de l’année, une évolution qui reflète le recul de 1,6 % de la valeur ajoutée agricole et la hausse du PIB non agricole qui s’est quasiment stabilisée à 2,2 %, selon Bank Al Maghrib.

Attajdid:

– Les organisations de jeunesse des partis épinglent un simulacre de congrès des séparatistes. Ces instances affirment que l’organisation du prétendu congrès de « l’Union des étudiants sahraouis de Seguia El Hamra et Rio de Oro » n’est qu’un rassemblement dépourvu de toute crédibilité et une nouvelle manoeuvre algérienne pour détourner l’attention de la mouvance qui secoue les camps de Tindouf, initiée par des jeunes exaspérés par leurs conditions de vie inhumaines.

Assahrae Al Maghribia:

– Arrestation de 11 individus liés à l’organisation terroriste « Etat islamique » en neuf jours. La brigade nationale de la police judiciaire a procédé, sur la base d’informations précises recueillies par la Direction générale de la Surveillance du territoire national, à l’arrestation de deux personnes liées à l’organisation terroriste « Etat islamique » en Syrie et en Irak, alors qu’elles s’apprêtaient à quitter le territoire national pour rejoindre les camps de cette organisation.

L’Economiste:

– Affaire CGI: SM le Roi ordonne une enquête. Des MRE se plaignent d’un projet dans le Nord. Les Finances et l’Intérieur entrent dans la danse. « Il n’y aura pas de chasse aux sorcières ».

– Tabac : Des barrières anti-concurrence ? Le gouvernement vient de durcir les conditions d’accès à la distribution du tabac, dont l’obligation de signer des contrats avec 840 buralistes, de disposer d’un entrepôt principal et de 19 dépôts régionaux, et d’une flotte de 70 véhicules qui devront désormais être blindés. Les nouvelles dispositions sont contradictoires avec la volonté de libéraliser le secteur et semblent clairement viser l’arrivée de majors internationaux sur le marché.

L’Opinion:

– Plus de deux siècles pour mûrir les relations maroco-russes: Les temps des certitudes. La récente déclaration de SM le Roi concernant la volonté du Maroc d’approfondir ses relations stratégiques avec la Fédération de Russie constitue un élément marquant de la nouvelle politique étrangère du Royaume. Le Maroc renoue, de la sorte, avec les ambitions de prospecter de nouveaux horizons nourris depuis plus de deux siècles déjà.

Al Bayane:

– Session parlementaire extraordinaire en septembre: Trois projets de loi au menu.Une session parlementaire extraordinaire qui regrouperait les deux Chambres serait programmée vers la mi-septembre 2014 pour activer l’approbation du projet de loi organique relatif à la loi des finances, du texte de loi sur les banques participatives et la loi-cadre sur le partenariat public-privé.

Assabah:

– La crise des liquidités frappe les banques. Le besoin en liquidités des banques s’est établi à 51,1 MMDH durant les sept premiers mois de 2014, en hausse de 11,3 MMDH par rapport au mois précédent. Face à cette situation, la Banque centrale a procédé à des injections s’élevant à 52,9 MMDH à fin juillet dernier, dont 33 MMDH à travers les avances à 7 jours, 6 MMDH par le biais des opérations de pension livrée à 3 mois et 13,9 MMDH au titre des opérations de prêts garantis.

Al Ittihad Al Ichtirak:

– Qu’a préparé Benkirane pour sauver les régimes de retraite de la faillite? Le gouvernement Benkirane fait face à d’énormes difficultés pour établir un plan de réforme des régimes de retraites face au rejet total par les centrales syndicales de la proposition visant à relever l’âge de la retraite. L’exécutif n’a encore manifesté aucune réaction officielle devant la position adoptée par les syndicats et ni proposé des mesures alternatives afin de rapprocher les points de vue entre les syndicats et le gouvernement.

Comments
To Top