Revue de presse

Revue de presse: Le Maroc prêt à contribuer à la reconstruction de Gaza…

revue-presse-maroc

revue-presse-marocVoici les principaux titres développés par les quotidiens parus ce vendredi 05 septembre:.

*Le Matin du Sahara et du Maghreb.:

– Message de SM le Roi Mohammed VI au Président palestinien Mahmoud Abbas: Le Maroc réitère sa disposition à contribuer pleinement à la Conférence des donateurs pour la reconstruction de Gaza à laquelle ont appelé l’Egypte et la Norvège. Cette réunion pourrait se tenir à présent après que les parties palestinienne et israélienne sont parvenues à un accord définitif de cessez-le-feu.

– Les points saillants du projet de loi organique relatif au Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ). Ce texte, examiné hier en Conseil de gouvernement, apporte plusieurs nouveautés fondamentales portant sur l’élection, le fonctionnement et l’indépendance de ce Conseil. Concernant ce dernier point, le projet de loi instaure plusieurs mécanismes d’incompatibilité. A titre d’exemple, les membres du CSPJ seront interdits d’exercer plusieurs fonctions, notamment celles portant sur l’accomplissement d’une mission au sein d’une juridiction. De même, il n’auront pas le droit d’exercer une quelconque fonction juridique, publique ou élective, ou encore ayant un caractère politique et syndical.

– Energies renouvelables: Les Suisses veulent se positionner sur le marché marocain. En visite officielle au Maroc, la conseillère fédérale suisse, Doris Leuthard, estime qu’aucun pays ne peut se permettre de faire cavalier seul dans la transition énergétique. Elle invite à un échange de savoir-faire et à la coopération entre le Maroc et le secteur privé suisse. A ses yeux, le secteur des énergies renouvelables pourra stimuler davantage les relations économiques entre la Suisse et le Maroc.

*L’Economiste:.

– Immobilier: OPCI, un Graal en trompe-l’oeil. Face à un déficit de liquidité, le ministère des Finances veut élargir la palette des sources de financement du marché de l’immobilier. Il vient d’introduire dans le circuit législatif un projet de loi pour préparer le terrain à l’avènement des Organismes de placement collectif immobilier (OPCI) comme nouvelle solution de financement du secteur. Il s’agit d’un produit de placement immobilier qui fait aujourd’hui partie des principaux véhicules d’investissement dans ce secteur.

– La Suisse expose son modèle de transition énergétique. Invitée par la Chambre de commerce suisse au Maroc, Doris Leuthard, conseillère fédérale et chef du département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication, a indiqué que son pays, qui s’est doté d’une stratégie énergétique à l’horizon 2050 ainsi que d’une stratégie des réseaux électriques, cherche certes à encourager les énergies renouvelables mais sans recourir aux subventions étatiques.

*Aujourd’hui le Maroc.:

– Enseignement: Azziman fait le bilan de 10 ans de réforme. Le Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique tiendra, les 8 et 9 septembre à Rabat, sa deuxième session ordinaire consacrée notamment à l’évaluation de la mise en oeuvre de la Charte nationale d’éducation et de formation 2000-2013.

– La destination Maroc affiche une santé de fer: Les arrivées bondissent de 8 pc à fin juillet 2014. Selon le bulletin des statistiques du tourisme, le volume des arrivées aux postes frontières a atteint 5,93 millions de touristes, en progression de 8 pc par rapport à l’année 2013. En parallèle, à fin juillet 2014, les nuitées totales réalisées dans les établissements d’hébergement touristiques classés ont enregistré une hausse de 5 pc par rapport à la même période de 2013.

– ONHYM: Pas de pétrole à Timahdit avant au moins 5 ans. Le département de Amina Benkhadra précise que « des essais au niveau des installations pilotes de centaines de kilogrammes par heure doivent être effectués avant de se prononcer sur la capacité du procédé ENEFIT, proposé par la compagnie San Leon Energy pour traiter les schistes bitumeux ». La même source ajoute que « quel que soit le degré d’avancement technologique du procédé mis en oeuvre, le passage au stade industriel n’aura lieu qu’au-delà de 5 ans et reste toujours à capacité limitée, de l’ordre de dix mille barils par jour »

*Libération.:

– Triste bilan des victimes de la route en juillet et août. Les mois de juillet et d’août se sont avérés particulièrement meurtriers sur les routes marocaines. En 35 jours, 4.957 accidents dans le périmètre urbain ont provoqué 113 morts et 6.714 blessés dont 366 graves, selon les statistiques de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN). Un bilan désastreux d’autant que les chiffres du ministère de l’Equipement, du transport et de la logistique parlent plutôt d’un mois de juillet clément (baisse du nombre d’accidents mortels de 13,55 pc, un recul de 17,24 pc pour les personnes tuées et de 15,15 pc pour les blessés graves). Les statistiques de la DGSN ont révélé que le mois d’août a été particulièrement le plus meurtrier avec 3.048 accidents faisant 70 tués et 4.115 dont 214 graves. Ainsi, du 28 juillet au 31 août, nos routes ont enregistré, en moyenne, 141 accidents, 3 morts et 191 blessés dont 9 graves par jour. La seule journée du 9 août a été marquée par 82 accidents provoquant 14 morts et 115 blessés dont 42 graves.

– Les abattoirs casablancais entre la débandade de « Unuer » et les atermoiements du Conseil de la ville. Le conseil communal de la ville de Casablanca tiendra, mercredi prochain, une session extraordinaire pour débattre de la crise de la gestion des abattoirs de la ville après le départ inopiné de la société turque Unuer en août dernier, alors que le contrat qui la lie à l’autorité délégante devrait expirer en 2018. Lors de cette session, une proposition sera présentée aux conseillers de la ville pour ratification. Laquelle proposition stipule que les abattoirs seront gérés par une société à économie mixte. Pour Abdelhak El Mabchour, membre de l’USFP au Conseil de la ville, cette proposition ne pose aucun problème, mais il estime que cela ne signifie pas que le Conseil passera l’éponge sur la période pendant laquelle la société turque gérait les abattoirs.

– Deux Marocains remportent le prix du Young Scientist Award. Une grande première: Deux chercheurs scientifiques marocains viennent de remporter le prestigieux prix du Young Scientist Award décerné par Dr Phil Wilkinson, président de l’Union radio-scientifique internationale (URSI)) et ont été, de ce fait, investis de la mission de représenter le Maroc à l’Assemblée générale qui s’est tenue du 16 au 23 août à Pékin. Quelque 3.600 scientifiques ont été invités, lors de cette manifestation, à présenter le résultat de leurs recherches à la pointe de la technologie des télécommunications. Parmi eux, deux jeunes docteurs marocains ont eu l’insigne honneur de défendre les couleurs du Royaume à l’échelle internationale. Il s’agit de Hafid Griguer et Hicham Laalj qui ont réussi à décrocher le graal. Le prestigieux prix qu’ils ont obtenu couronne leurs recherches sur l’exploitation des propriétés insoupçonnées des méta-matériaux dans le domaine de la radio-communication, de la furtivité et de la transformation énergétique.

*L’Opinion.:

– Commissions d’enquête parlementaires: Rôle et attributions renforcées. La loi organique n 085-13 relative aux modalités de fonctionnement des commissions d’enquête parlementaires, promulguées par le dahir n 1-14-125 du 3 chaoual 1435 (31 juillet 2014) a été publiée dans le dernier bulletin officiel. Cette nouvelle loi organique rappelle les dispositions de l’article 67 de la Constitution, aux termes desquelles les modalités de fonctionnement des commissions d’enquête parlementaires sont fixées conformément aux dispositions de ladite loi.

– Inauguration de l’Africa 50 à Casablanca: L’énergie et les transports, projets prioritaires du Fonds. Les secteurs de l’énergie et des transports figurent en tête de liste des projets prioritaires qui seront structurés et financés par l’Africa 50, nouvel instrument de développement des infrastructures en Afrique, a annoncé, mercredi à Casablanca, le vice-président de la Banque africaine de développement (BAD) chargé des finances, Charles Boamah. L’Africa50, fonds bénéficiant aux seuls pays africains, est destiné à financer les projets d’infrastructures « commercialement viables », notamment dans les secteurs de l’énergie et des transports, a dit M. Boamah lors d’une conférence de presse à l’occasion de l’établissement de l’Africa 50 au sein de Casa finance city (CFC).

*Al Bayane.:

– Accord de pêche Maroc-UE: Retour imminent des navires européens dans les eaux marocaines. La réunion de la commission Maroc-Union européenne, tenue hier jeudi, devrait permettre l’activation du retour des bateaux européens, notamment espagnols, dans les eaux marocaines. L’accord de pêche liant le Maroc à son premier partenaire économique et commercial (l’UE) passe désormais à sa phase d’application. Pratiquement toutes les procédures préalables sont aujourd’hui accomplies pour que chaque partie trouve son compte. Les travaux de la commission mixte sont une formalité nécessaire pour évaluer et mettre en œuvre le protocole d’accord et l’octroi des licences de pêche aux 126 navires européens n’est que l’affaire de quelques jours, estime une source proche du dossier.

– Le Comité des droits de l’enfant de l’ONU rend hommage au Maroc pour sa « dynamique réformatrice » et ses efforts pour l’harmonisation des législations nationales avec les normes internationales. Au cours de l’examen à Genève des 3e et 4e rapports périodiques du Royaume sur la mise en œuvre de la Convention des droits de l’enfance, les experts du comité se sont félicités de la portée très significative des réformes initiées ces dernières années en matière de protection des droits de l’enfant.

*Attajdid.:

– L’enseignement universitaire au Maroc se renforce par des « établissements d’intérêt général ». La ministre déléguée auprès du ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, Soumia Benkhaldoun, a indiqué que le secteur de l’enseignement supérieur va se renforcer cette année par des établissements d’enseignement supérieur d’intérêt général à but non lucratif, qui n’entrent pas dans la catégorie des établissements d’enseignement privé.

– L’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) a indiqué que les tests effectués pour la pyrolyse de kérogène (extraite des schistes bitumineux du permis de Timahdit) ont donné des résultats encourageants, mais sont considérés comme des essais d’orientation et nécessitent d’être complétés par une série de tests pour optimiser les résultats.

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– Le groupe socialiste à la Chambre des représentants demande la tenue d’une réunion de la commission des infrastructures pour examiner la situation du secteur des chemins de fer, en présence du ministre délégué chargé du Transport et du directeur général de l’Office national des chemins de fer (ONCF).

– La Coalition marocaine contre la peine de mort appelle la Chambre des conseillers à rejeter la peine de mort inscrite dans le projet de loi relatif à la justice militaire. La Coalition considère que le vote de ce projet de loi, dans lequel est inscrite la peine de mort, par la Chambre des représentants, susciterait des craintes quant au processus de la justice pénale et à la protection du droit à la vie et à l’intégrité physique et psychique des justiciables.

*Bayane Al Yaoum.:

– La plateforme aéronautique de Casablanca constitue un véritable pôle de développement économique du Royaume, a affirmé, mardi à Paris, le sénateur français Christian Cambon. Il s’agit d’un pôle aéronautique « très important » qui se caractérise par la qualité des infrastructures, ainsi que par des ressources humaines et une main d’œuvre qualifiées et très bien formées, a ajouté M. Cambon, soulignant que 80 pc des avions d’Air France sont entretenus à Casablanca.

– Le Maroc est devenu un « hub d’affaires et de finance » confirmé sur le continent africain à la faveur de la dynamique vertueuse de réformes lancées sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI, écrit « Forbes Magazine » dans sa dernière livraison. « Le Maroc a bien su mettre à profit sa position géostratégique et ses atouts économiques et infrastructurels pour devenir, au fil des ans, un hub d’affaires et de finance en Afrique et une passerelle vers l’Afrique de l’ouest », souligne le magazine américain de référence.

– Le projet de décret-loi relatif au maintien en activité des préretraités du ministère de l’Education nationale jusqu’à la fin de l’année scolaire « n’a aucun lien avec la réforme des retraites », a assuré, mercredi à Rabat, le ministre chargé de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration, Mohamed Moubdiî.

*Al Ahdath Al Maghribia.:

– Le gouvernement présente son bilan sur la protection de l’enfance. La ministre de la Solidarité, de la femme, de la famille et du développement social, Bassima Hakkaoui, a exposé à Genève les réalisations du Maroc en matière de promotion des droits et de protection de l’enfant, plus particulièrement sur les plans législatif et socio-économique.

– Collision de deux trains à proximité de Casablanca: Le groupe socialiste demande que le ministre de l’Equipement, du transport et de la logistique ainsi que le directeur général de l’Office national des chemins de fer (ONCF) s’expliquent devant la Chambre des représentants.

– La Brigade nationale de la police judiciaire achève son enquête concernant l’affaire de la Compagnie générale immobilière (CGI), filiale de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG) et la soumet au procureur général du Roi à Fès. Les investigations ont révélé des anomalies techniques et financières dans le projet Bades, après l’audience de responsables des services de l’urbanisme de la commune et de la préfecture d’Al Hoceima.

*Al Massae.:

– Le ministre de la Santé, Houcine El Ouardi, suspend trois médecins à Lâayoune après le décès d’une femme enceinte à l’hôpital Moulay El Hassan Ben El Mehdi à Lâayoune. Des sources ont indiqué au journal que des médecins travaillant dans cet hôpital avaient opéré la défunte par césarienne dans une clinique privée.

– Multiplication des propositions présentées par les opérateurs économiques au gouvernement en vue de leur insertion dans le projet de loi de finances 2015. L’Association marocaine des exportateurs (Asmex) réclame la mise en place du régime d’achat en suspension de TVA pour l’acquisition des biens d’équipements.

*Rissalat Al Oumma.:

– Le Conseil de la ville de Casablanca annonce le lancement officiel d’une nouvelle génération de prestations en matière d’hygiène urbaine pour un budget de près de 500 millions de DH. Une société franco-libanaise a commencé, jeudi, à gérer ce secteur après la résiliation par le Conseil de la ville du contrat conclu avec les anciennes sociétés délégataires.

– L’insuffisance des ressources humaines embarrasse le ministère de l’Education nationale au cours de l’actuelle saison scolaire. Abdelhak Sifar, membre du bureau exécutif de la Fédération nationale de l’enseignement, a souligné que la saison scolaire 2014-2015 enregistre un accroissement du déficit en ressources humaines, précisant que la région du Grand-Casablanca souffrira d’un déficit de 450 enseignants.

Comments
To Top