Sport

Coupe Intercontinentale à Marrakech: L’Europe sacré champion, l’Afrique reine du fond et du demi-fond

finalmarrakech

finalmarrakechLa deuxième édition de la Coupe Intercontinentale d’athlétisme, qui a pris fin dimanche au Grand stade de Marrakech, a été rehaussée par la brillante prestation des représentants du vieux continent, l’Europe qui a été sacré champion de l’édition, ainsi que la domination de la sélection africaine aux épreuves de fond et du demi-fond.

Déjà leaders au terme de la première journée, les 85 représentants de l’Europe (24 fédérations) n’ont pas été davantage inquiétés lors de la seconde. Quatre ans après avoir été dépossédée de son sacre à Split, en Croatie, en raison du contrôle positif de certains de ses athlètes, la sélection du vieux continent devance finalement, avec 447,5 points, les Amériques (390 pts), l’Afrique (339 pts) et la coalition Asie-Pacifique (257,5 pts).

L’une des têtes d’affiches de cette édition, le perchiste français Renaud Lavillenie, capitaine de la sélection Européenne. Il n’a pas réussi à franchir les 6 mètres en saut à la perche. Le champion olympique 2012 et récent champion d’Europe a effacé 5,65 m, s’adjugeant par la même le concours devant le Chinois Changrui Xue et l’Américain Mark Hollis. Il a ensuite dompté la barre de 5,80 m, avant d’échouer à 5,90 m.

La délégation africaine (339 points contre 292 en 2010) peut toutefois se targuer d’avoir progressé, en quatre ans. Si l’on excepte la première place du Sud-Africain Cornel Fredericks sur 400m haies, c’est lors des courses de demi-fond et de fond que l’Afrique s’est taillée la part du lion.

Sur 3000m, l’Américain d’origine kenyane, Bernad Lagat (39 ans) ancien rival de la légende marocaine Hicham El Guerrouj, s’est contenté de la 3e place derrière le Kényan Caleb Ndiku (7 minutes 52 secondes et 64 centièmes) et l’Azerbaïdjanais Hayle Ibrahimov.

En lancer du poids, Franck Elemba a échoué à la 7e place, mais il a battu le record du Congo-Brazzaville avec un jet à 19 mètres 72.

En sprint, la sélection africaine a eu du mal à exister, sur ses terres. Seul le Botswanais Isaac Makwala a fini sur un podium, avec la deuxième place du 400m en 44 secondes 84, derrière l’Américain LaShawn Merritt (44 sec.60).

Sur 100m dames, Marie-Josée Ta Lou est restée au pied du podium (11 sec.28). L’Ivoirienne a chatouillé la Néerlandaise Dafne Schippers 3e (11 sec. 26). Elle a devancé la Française Myriam Soumaré et la Nigériane Gloria Asumnu. La Jamaïcaine Veronica Campbell-Brown a assuré sa victoire sans souci (11 sec08).

Chez les hommes, l’Ivoirien Wilfried Koffi Hua peut être déçu par sa 7è place, avec un chrono de 10 sec 22, loin de ses 10 sec 05 établis aux Championnats d’Afrique, il y a un mois au Grand stade de Marrakech. Cette épreuve de 100m a été remportée par le Britannique James Dasaolu (10 sec.03).

La Kényane Eunice Sum s’est ainsi adjugée le 800m (1 minute, 58 secondes et 21 centièmes), tandis que l’Ethiopienne Genzebe Dibaba a réglé le 3.000m (8 minutes 57 secondes 53).

Sur 5.000m le Kényan Isiah Koech (13 minutes, 26 secondes et 86 centièmes) et l’Erythréen Nguse Amlosom (13 min. 31 sec. 31) ont respectivement pris la première et la troisième place.

La plus belle performance africaine est toutefois signée par le Djiboutien Ayanleh Souleiman qui a parcouru la distance de 1500m en 3 min. 48 sec 91/100 et le Kényan Asbel Kiprop (3 min 49 sec 10) ont devancé le Français Mahiedine Mekhissi-Benabbad (3 min 49 sec 53). Sur l’épreuve de 3 000 m steeple la course a été très serrée entre le Kényan Jairus Birech (8 min 13 sec 18), champion d’Afrique, et l’Américain Evan Jager (8 min 14 sec 08), au même titre que le 4 x 400 m messieurs, avec un duel au couteau entre Africains et Européens.

Autre succès  » à domicile  » pour l’Afrique, le 800 m, avec un doublé du Botswanais Nijel Amos et de l’Ethiopien Mohammed Aman. Belles victoires de prestige, enfin, pour l’Américaine Dawn Harper Nelson sur 100 m haies (12 sec 47, devant la Britannique Tiffany Porter en 12 sec51), et pour la Néerlandaise Dafne Schippers sur 200 m, en 22 sec 28.

Côté dames, les Ethiopiennes ont été omniprésentes avec la première place d’Almaz Ayana (15 minutes, 33 secondes et 32 centièmes) sur 5.000m devant la Kényane Joyce Chepkirui (15 min. 58 sec. 31) ; Hiwot Ayalew a fini 2è sur 3.000m steeple en 9 minutes 51 secondes et 59 centièmes, tandis que Dawit Syaum a pris la troisième place (4 minutes 07 secondes et 61 centièmes) sur 1.500m.

Les autres podiums ont été récoltés en lancer du javelot (victoire de l’Egyptien Iheb El Sayed), en relais 4x400m, sur 800m, et en triple saut. Sur 4x400m, les Africains emmenés par le Botswanais Isaac Makwala ont devancé les Européens et les Américains. Sur 800m, le Botswanais Nigel Amos (1 minute 44 secondes et 88 centièmes) a devancé son rival l’Ethiopien Mohammed Aman (1 min. 45 sec. 34). En triple saut, le Sud-Africain Khotso Mokoena (17m35) a amélioré le record national, mais a été devancé par Benjamin Campaoré. Le Français a fini premier en battant son premier record (17m48).

Nombre d’autres concours ont été dominés par les Européens et les Américains. Ainsi l’Egyptien Mostafa Elgamel a dû se contenter de la 2è place (78 mètres 89) derrière le Hongrois Krisztian Pars en lancer du marteau, tout comme la Sud-Africaine Sunette Viljoen 2è en lancer du javelot (63m76) derrière la Tchèque Barbora Spotakova.

En saut en longueur, le Sud-Africain Zarck Visser a fini 3e (7m96), derrière le Néerlandais Ignisious Gaisah (8m11) et l’Américain Will Claye (7m98).

map

Comments
To Top