Politique

Torture: Le Maroc appelle à des stratégies de lutte « plus efficaces »

torture
tortureLe Maroc a plaidé, lundi à Genève, pour des « stratégies plus efficaces » de lutte contre la torture à même de promouvoir une approche collective fondée sur l’assistance mutuelle.

« Aucun Etat n’est seul dans la lutte contre la torture. Nul ne peut prétendre que nous n’avons pas des devoirs quand il s’agit de mettre en œuvre la Convention contre la torture (CAT) », a déclaré le délégué interministériel aux droits de l’Homme, Mahjoub El Hiba.

Il s’exprimait lors d’une séance de débat, devant le Conseil des droits de l’Homme, sur la promotion et la protection des droits civils, politiques, économiques et socio-culturels, au nom d’un groupe de pays (Chili, Danemark, Indonésie et Maroc).

Perspective de ratification et mise en œuvre des traités

Dans ce contexte, El Hiba a rappelé l’initiative mondiale lancée en mars dernier par le Maroc et le Danemark au niveau ministériel dans la perspective d’une ratification universelle de ce traité, relevant que l’objectif est de favoriser sur la coopération régionale et interétatique à long terme.

« Notre idée est de se soutenir mutuellement dans la recherche de solutions aux défis communs auxquels nous faisons face pour ce qui est de la ratification et la mise en œuvre des traités, en particulier la Convention CAT », a-t-il indiqué.

Les pays promoteurs de l’initiative ont aidé à mobiliser un groupe plus large de pays membres de l’ONU ainsi que d’autres parties prenantes, comme en témoigne le premier Forum sur la convention tenu le 3 septembre à Genève.

Cette rencontre, a-t-il précisé, a réuni des représentants de 18 Etats du monde ainsi que des experts des Nations Unies, dont le Rapporteur spécial sur la torture, le président du Comité contre la torture et le président du sous-comité pour la prévention de la torture.

Le délégué interministériel a également rappelé une réunion organisée la semaine dernière à l’ONU en vue de formaliser la mise en place du Groupe des amis de cette initiative destiné à obtenir le maximum d’adhésion à ses principes.

« Un choix démocratique et stratégique irréversible »

L’accent a été mis à cette occasion sur l’intérêt accordé par l’initiative au renforcement de l’assistance technique et aux pays en développement ainsi qu’au rôle des institutions nationales, des ONG et des experts dans la réalisation des objectifs de la CAT.

Les promoteurs de l’initiative contre la torture considèrent le combat contre la torture comme « un choix démocratique et stratégique irréversible et un engagement ferme en faveur de la protection et la promotion des droits de l’Homme ».

Le Maroc s’est engagé ces dernières années dans une coopération constante avec les mécanismes internationaux des droits de l’Homme, dans un souci de mettre en œuvre ses engagements en termes de prévention et de lutte contre la torture et les mauvais traitements.

Il a dans ce cadre reçu la visite du Rapporteur spécial sur la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants ainsi que du groupe de travail sur la détention arbitraire.

map

Comments
To Top