Economie

Aïd Al Adha: le marché couvre « largement » la demande

mouton-aid
mouton-aidL’offre en ovins et caprins destinés à l’abattage de l’Aïd Al Adha, « couvre largement la demande », a annoncé vendredi le ministère de l’Agriculture, qui fait état d’une offre de 7,7 millions de têtes.

« L’offre en matière d’effectifs du cheptel ovin et caprin destinés à l’abattage de l’Aïd s’élèvent à 7,7 millions de têtes, dont 4,6 millions d’ovins mâles et 3,1 millions d’agnelles et de caprins », a précisé le ministère dans un communiqué, ajoutant que la demande est estimée à 5,3 millions de têtes, dont 4,2 millions d’ovins mâles et 1,12 million d’agnelles et de caprins.

L’approvisionnement du marché a pu se dérouler dans de « bonnes conditions », grâce aux efforts conjugués des acteurs de la filière et de l’Etat, notamment à travers l’opération sauvegarde du cheptel, a souligné le ministère.

Légère baisse des prix des matières premières

En dépit du déficit hydrique enregistré durant la campagne agricole 2013-2014, les prix des matières premières entrant dans l’alimentation animale sur le marché national ont connu une légère baisse, selon le ministère, qui a noté que la campagne agricole 2013-2014 a connu un report de stock important des disponibilités fourragères du cheptel provenant de la campagne agricole précédente, qui a été caractérisée par une bonne production agricole.

Et d’ajouter que l’état sanitaire des animaux est « bon » dans l’ensemble des régions du Royaume, grâce aux programmes de surveillance continue, au renforcement des encadrements sanitaires, des campagnes prophylactiques et des traitements contre les maladies réputées contagieuses à incidences économiques, menés par les services vétérinaires relevant de l’Office national de la Sécurité sanitaire et alimentaire (ONSSA).

Un CA de 8,5 milliards de dirhams

Par ailleurs, le ministère a fait savoir que les transactions commerciales des animaux d’abattage à l’occasion de l’Aïd permettront de réaliser un chiffre d’affaires dépassant les 8,5 milliards de dirhams, dont la grande partie sera transférée au milieu rural, permettant, ainsi, aux agriculteurs de faire face aux dépenses des autres activités agricoles, en particulier durant cette période de lancement de la campagne agricole 2014-2015.

Ces ressources financières contribueront à dynamiser les activités économiques globales dans le monde rural, a poursuivi le ministère, notant que l’opération de l’Aïd Al Adha constitue une opportunité pour améliorer la trésorerie des agriculteurs pour lesquels l’élevage de petits ruminants représente la principale source de revenus, notamment dans les vastes zones de parcours qui couvrent environ 70 % de la superficie du pays.

Des éléments ont été pris en considération pour l’évaluation de l’offre et de la demande à l’occasion de la fête du sacrifice, à savoir les données statistiques réalisées par le ministère sur les effectifs du cheptel ovin et caprin, les données sur les abattages à l’occasion de l’Aïd El Adha de l’année précédente et les abattages d’ovins (mâles et femelles) enregistrés au niveau des abattoirs contrôlés, ainsi que les normes zootechniques (taux d’agnelage, taux de mortalité) observées sur le cheptel ovin et caprin dans les différentes régions du royaume, a expliqué le communiqué.

map

Comments
To Top