Livres

« Le Job » de Réda Dalil remporte le 5ème prix de la Mamounia

redadalilLe roman littéraire « Le Job », de Réda Dalil (paru aux éditions le Fennec), a remporté samedi, à Marrakech, la 5ème édition du prestigieux Prix Littéraire de la Mamounia.

« Le Job » relate les mésaventures et les déceptions d’un jeune marocain, qui sans emploi, passe par des moments difficiles pour s’en sortir.

La cérémonie de remise du prix s’est déroulée en présence du wali de la région Marrakech-Tensift-Al Haouz, Abdeslam Bikrat, du Consul général de France à Marrakech et d’autres personnalités des monde de l’art et des médias.

Huit ouvrages d’écrivains marocains étaient en lice

Huit ouvrages d’écrivains marocains, publiés en langue française (entre Juin 2013 et Mai 2014), étaient en lice pour la 5ème édition de ce Prix.

Il s’agit, outre « Le Job », de « Au café des faits divers » de Bouthaina Azami (éditions La croisée des chemins), « Ordonnances & confidences » de Reem Laghrari Benmehrez (éditions La croisée des chemins), « 31 février » de Hafid Aboulahyane (éditions Plon), « Les tribulations d’un intérimaire » de Moustapha Bouhaddar (éditions Mon petit éditeur), « La liste » de Naima Lahbil Tagemouati (éditions le Fennec), « Nos plus beaux jours » de Moha Souag (éditions Sirocco) et « La Blanche » de Mai-Do Hamisultane (éditions la Cheminante).

Un prix doté de 200.000 dirhams

Un jury francophone composé de 7 personnalités littéraires internationales de renom a départagé les huit candidats.

Présidé par la romancière française Christine Orban, le jury est composé notamment de l’écrivain américain Douglas Kennedy, du journaliste et philosophe marocain, Adil Hajji, de l’écrivain marocain et professeur de français, également lauréat de la 3ème édition du Prix Littéraire la Mamounia, Mohamed Nedali, de l’écrivain franco-congolais, qui a été fait Chevalier de la légion d’Honneur en 2010 par le Président de la République française, Alain Mabanckou, et du Professeur belge de littérature contemporaine et d’histoire contemporaine, Vincent Engel.

Il est à rappeler que le gagnant a reçu un prix doté de 200.000 dirhams (près de 18.000 euros). Fort du succès des quatre premières éditions, le Prix Littéraire de la Mamounia vise à encourager et à promouvoir la littérature marocaine francophone et à la faire rayonner à travers le monde.

map

Comments
To Top