Revue de presse

Revue de presse: Le gouvernement accentue le contrôle sur les cliniques…

revue-presse-maroc
revue-presse-marocDivers sujets occupent les manchettes de la presse nationale ce lundi, dont: « Le gouvernement accentue le contrôle sur les cliniques »; « L’UMT prépare sa grève nationale »; …

Assabah:

– Le gouvernement accentue le contrôle sur les cliniques. Le projet de loi relatif à l’exercice de la médecine, dont la délibération sera entamée par les députés au cours de la semaine, provoquerait des remous au sein du Parlement en raison d’un ensemble de dispositions se rapportant à la gouvernance, aux conditions de création des cliniques et à l’exercice de la médecine. Ce texte comporte également des dispositions qui accentuent le contrôle des cliniques, dont le champs de création a été élargi en l’ouvrant aux non médecins.

– La retenue sur salaire affaiblit la participation à la grève. Les centrales syndicales qui ont appelé à observer une grève dans la fonction publique, les collectivités locales et le secteur privé trouvent des difficultés au niveau de la mobilisation pour cette grève à cause du régime de la retenue sur salaire en cas de grève, une mesure qui coïncide avec l’Aid Al Adha et la rentrée scolaire.

– Les élections planent sur le projet de loi de finances. Le projet de loi de finances pour 2015 ne pourra pas ignorer la dimension électorale, selon des sources informées, qui ont estimé que le gouvernement, et en particulier le PJD, mise sur une « politisation » du budget général vu que l’année prochaine sera une année pour l’organisation des élections communales et le début de préparation à un nouveau mandat gouvernemental.

Al Alam:

– L’inquiétude s’empare des composantes de la majorité à cause de la médiocrité du rendement du gouvernement. Efforts gouvernementaux insuffisants dans le domaine social et atermoiement dans la mise en œuvre du Fonds de la cohésion sociale. Un communiqué des groupes de la majorité a mis l’accent sur la nécessité d’entamer la coordination avec le gouvernement (ce qui sous-entend qu’il n’y avait pas de coordination auparavant) afin de poursuivre les réformes et les grands chantiers. Il a aussi souligné l’impératif de « fournir davantage d’efforts dans le domaine social, en particulier en procédant à la mise en oeuvre du Fonds de la cohésion sociale ».

Le Matin du Sahara et du Maghreb:

– Enseignement supérieur: Une grève de trois jours risque de perturber la rentrée universitaire. Le bureau national du syndicat national de l’enseignement supérieur a appelé l’ensemble des fonctionnaires de l’enseignement supérieur à observer une grève les 23,24 et 25 septembre prochains. La décision de ce débrayage a été prise suite à la suspension du dialogue entre le département de l’enseignement supérieur et le syndicat. Hormis la réunion tenue le 11 juillet dernier, aucun dialogue n’a été établi entre les deux parties.

– Exploration minière: La mine de Zgounder devrait produire 85.000 onces d’argent d’ici fin 2014. Cette annonce a été faite par Noureddine Mokaddem, président de Maya Gold Siver, une compagnie canadienne qui produit actuellement des lingots d’argent au niveau de ce site situé à environ 200 km à l’est de Taroudant. Pour le ministre de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement Abdelkader Amara, qui a fait samedi un déplacement à ce gisement argentifère, « le projet qui va faire renaitre cette mine aura une dimension internationale puisque nous allons exporter l’argent marocain à l’international ».

– Opération « Marhaba 2014 »: Près de 484.000 MRE ont quitté le Maroc par Bab Sebta. D’après Mehdi Bendaoud, ordonnateur de l’administration de la Douane de Bab Sebta, ce chiffre représente une légère baisse par rapport à l’année dernière qui a connu le transit de 513.618 personnes. En revanche, 102.842 véhicules ont transité par ce poste contre 98.647 en 2013, soit une hausse de 7 %.

Al Ahdath Al Maghribia:

– Marrakech: L’enquête détaillée sur les anomalies du marché de gros identifie 24 accusés, dont l’adjoint au maire. Les investigations menées pour élucider cette affaire relative aux recettes financières du marché de gros de fruits et légumes, instruite par le juge chargé des crimes financiers près la cour d’appel de Marrakech, ont pu entrainer 24 prévenus à répondre aux faits qui leur sont reprochés.

Aujourd’hui le Maroc:

– 7,7 millions de têtes pour l’Aid Al Adha. Le ministère de l’Agriculture assure que l’offre dépasse largement la demande estimée à 5,3 millions de têtes, soit un excédent de 2,4 millions de têtes. Les transactions commerciales des animaux d’abattage à cette occasion permettront de réaliser un chiffre d’affaires dépassant les 8,5 milliards de dirhams.

– Finances publiques: Le déséquilibre. La balance des finances publiques peine toujours à trouver son équilibre: les dépenses du Maroc continuent à être supérieures à ses recettes. C’est ce qui se dégage du bulletin mensuel des statistiques des finances publiques du mois d’août 2014 publié conjointement par le ministère de l’Economie et des finances et la Trésorerie générale du Royaume.

Al Assima Post:

– Abdelilah Benkirane appelle à déployer des efforts supplémentaires pour booster les investissements touristiques. Le chef du gouvernement a exhorté les différents intervenants à redoubler d’efforts afin d’encourager les investissements dans ce secteur, surmonter les difficultés liées au financement et au foncier et mobiliser les ressources humaines qualifiées. M. Benkirane intervenait lors de la première réunion du Comité stratégique public-privé du tourisme, tenue vendredi dernier à Rabat.

L’Economiste:

– La CGEM attend un choc de compétitivité. La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) promet la création de 100.000 emplois mais à condition que le gouvernement consente à des exonérations des charges patronales pendant une période de 3 ans. La mesure, discutée vendredi dernier en conseil d’administration de la confédération patronale, coûterait 450 millions de DH. Elle s’appliquerait à toute nouvelle embauche mais tout en gardant une couverture sociale complète. Cette proposition fait partie d’un package de mesures proposées par le patronat au gouvernement au titre de la loi de finances 2015.

– Données personnelles : Les Marocains peu protégés sur le web. La Commission nationale de contrôle de la protection des données à caractère personnel (CNDP) vient de livrer son premier rapport. Il en ressort que les données personnelles des Marocains sont faiblement protégées. « Cette première opération de contrôle des sites a révélé un grand nombre d’irrégularités », fait-on savoir auprès de la CNDP. L’enquête réalisée par cet organisme montre que seuls 22 pc des sites web contrôlés affichent une mention de protection des données personnelles conforme aux exigences de la loi.

– Tanger Med: Deuxième en Afrique! Tanger Med renoue avec la croissance. Après une année 2011 marquée par de fortes tensions sociales et une baisse de la productivité, le terminal à transbordement Tanger Med a rattrapé son retard. Selon l’Agence spéciale Tanger Med (TMSA), le terminal à transbordement vient de sauter 18 places pour atteindre la 55ème place au classement mondial. Le classement est élaboré de manière périodique par la revue spécialisée « Containers Management » et s’intéresse plus à la croissance qu’au volume brut.

Al Bayane:

– Dispositifs médicaux: Enfin une loi claire. Les praticiens utilisent des dispositifs médicaux qui sont souvent importés dans des conditions où règne une certaine opacité qui masque des avantages certains. Pour mettre de l’ordre dans ce business qui rapporte gros, il manquait un décret d’application à la loi relative aux dispositifs médicaux. Aujourd’hui, c’est chose faite grâce au projet de décret n 2-14-607 qui a été déposé au Secrétariat général du gouvernement.

Al Khabar:

– La CGEM propose des mesures pour promouvoir l’investissement. La Confédération générale des entreprises du Maroc a proposé, à l’issue de son conseil d’administration tenu vendredi dernier à Casablanca, un ensemble de mesures destinées à relancer l’investissement productif, notamment industriel, à favoriser l’intégration des très petites entreprises (TPE) dans l’économie formelle et à encourager la création de nouveaux emplois.

Libération:

– L’UMT prépare sa grève nationale. Après la Fédération démocratique du travail (FDT), l’Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM) et la Confédération démocratique du travail (CDT), l’Union marocaine du travail (UMT) vient de prendre la décision d’organiser une grève nationale et d’autres débrayages sectoriels dénonçant la politique « antisociale » du gouvernement Benkirane et dont les dates seront annoncées ultérieurement. Cette décision a été prise lors de la réunion du conseil national de l’UMT, tenu samedi dernier à son siège central à Casablanca, qui a délégué à son secrétariat national le pouvoir de décider d’opérationnaliser cette décision en coordination avec les différents partenaires syndicaux.

– Les pharmacologues arabes tiennent leur première réunion à Rabat. La capitale marocaine accueillera, du 22 au 26 septembre courant, la première réunion arabe de la pharmacovigilance, organisée par le Centre antipoison et de pharmacovigilance du Maroc (CAPM), première institution du ministère de la Santé collaboratrice avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans le domaine de la pharmacovigilance au niveau du monde arabe et du continent africain. L’ordre du jour de cette rencontre comprend les moyens de développer la pharmacovigilance dans les pays arabes et l’adoption d’un glossaire scientifique arabe standard dans ce domaine, indique le CAPM dans un communiqué.

Al Massae:

– Le Conseil constitutionnel rejette le recours en annulation de l’opposition portant sur l’augmentation de l’âge de départ à la retraite des enseignants. Le Conseil a motivé sa décision par son inaptitude à statuer sur le recours en annulation pour inconstitutionnalité du décret de loi spéciale aux termes duquel les enseignants, qui ont atteint l’âge de départ à la retraite, sont tenus de continuer à exercer leurs fonctions jusqu’à la fin de l’année scolaire ou universitaire.

Assahra Al Maghribia:

– Des militants marocains en Italie et en Espagne lancent une campagne pour sauver les enfants sahraouis dans les camps. Ces militants, en coordination avec des Organisations des droits de l’Homme dans ces pays, s’apprêtent à commémorer le 3ème anniversaire de l’enlèvement, en 2011, d’activistes italiens et espagnols travaillant pour des organisations humanitaires dans les camps de Tindouf. Les ONG marocaines, italiennes et espagnoles comptent célébrer cet enlèvement par l’envoi d’aide humanitaire aux enfants sahraouis dans ces camps.

Comments
To Top