Monde

Algérie: l’otage français décapité par ses ravisseurs

herve-gourdel-l-otage-francais-enleve-en-kabylie-dr

herve-gourdel-l-otage-francais-enleve-en-kabylie-drLe guide de haute montagne français enlevé dimanche en Algérie aurait été décapité, selon une vidéo diffusée mercredi. Le groupe jihadiste Jund al-Khilafa avait menacé de le tuer si la France ne renonçait pas « sous 24 heures » à ses frappes aériennes en Irak.

Le président François Hollande avait rejeté cet ultimatum mardi. L’armée algérienne avait été mobilisée dans la zone à cheval entre les départements de Tizi Ouzou et de Bouira, à l’est d’Alger.

Le Premier ministre français Manuel Valls a refusé de confirmer l’information, tout en évoquant un sort funeste pour le guide de haute montagne de 55 ans. Il s’exprimait à l’Assemblée nationale à l’occasion d’un débat sur l’intervention française contre l’Etat islamique (EI) en Irak.

Un membre de la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée a déclaré que la vidéo était en cours d’authentification.

Le guide niçois âgé de 55 ans passait ses vacances en Algérie lorsqu’il a été enlevé dimanche en Kabylie, au coeur du parc national du Djurdjura, un haut lieu du tourisme algérien devenu sanctuaire des groupes armés islamistes dans les années 90. Le groupe jihadiste algérien « Jund al-Khilafa » (les soldats du califat) a revendiqué cet enlèvement dans une vidéo.

La France s’est engagée mercredi à poursuivre ses frappes aériennes en Irak jusqu’à ce que l’armée irakienne reprenne le dessus face à l’EI, en dépit des menaces pesant sur l’otage français.

afp

Comments
To Top