Monde

Ebola: le cap des 3.000 morts dépassé

ebola-les-etats-africains-ferment-leurs-frontieres-un-a-un
ebola-les-etats-africains-ferment-leurs-frontieres-un-a-unL’épidémie de fièvre hémorragique Ebola a franchi le cap des 3.000 morts, le virus ayant tué près de la moitié des quelque 6.500 personnes infectées

Il s’agit du dernier bilan de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) publié samedi.

Sur un total de 6.574 malades d’Ebola dans cinq pays d’Afrique d’Ouest, 3.093 sont mortes, précise l’OMS dans ce bilan arrêté au 23 septembre.

Un précédent bilan daté du 21 septembre et publié jeudi à Genève faisait état de 2.917 morts en Afrique de l’Ouest sur 6.263 cas.

En Guinée, d’où l’épidémie est partie fin 2013, il y a eu 648 morts sur 1.074 cas.

Au Liberia, pays le plus touché, elle a touché 3.458 personnes, dont 1.830 sont mortes. Et en Sierra Leone, le virus a infecté 2.021 personnes dont 605 sont mortes, selon la même source.

Au 23 septembre, huit morts, sur 20 cas, avaient été recensés au Nigeria.

La maladie, aussi appelée fièvre hémorragique à virus Ebola, atteint un taux de létalité d’environ 70% selon une étude de l’OMS.

L’infection se produit par contact direct avec les fluides corporels, sang, liquides biologiques ou sécrétions. La période d’incubation va de 2 à 21 jours. Le patient devient contagieux à partir du moment où des symptômes se manifestent. Il ne l’est pas pendant la période d’incubation.

Comments
To Top