Santé

La Marocaine décédée en Côte d’Ivoire n’était pas atteinte d’Ebola

ebola-les-etats-africains-ferment-leurs-frontieres-un-a-un
ebola-les-etats-africains-ferment-leurs-frontieres-un-a-unLa ressortissante marocaine décédée le 30 septembre dernier à Abidjan en Côte d’Ivoire, n’était pas atteinte d’une maladie contagieuse, encore moins du virus Ebola

Selon une source médicale au CHU de Treicheville, la défunte « n’était atteinte d’aucune maladie contagieuse », lit-on dans un certificat de non contagion délivré par le médecin légiste du CHU de Treicheville aux proches de la défunte.

La défunte (54 ans), mère de famille souffrait d’un asthme qu’elle traitait à l’aide de corticoïde et son état de santé se serait aggravé par un paludisme qu’elle avait contracté peu avant sa mort, a confié à la MAP l’un de ses proches.

Les procédures de rapatriement de la dépouille de la défunte suivent leur cours normal, a-t-il dit, louant les efforts déployés par les services de l’ambassade du Maroc à Abidjan pour le rapatriement du corps.

Panique en Espagne

Une aide-soignante espagnole a contracté le virus Ebola à Madrid, devenant ainsi le premier cas connu d’une personne contaminée hors d’Afrique

L’aide-soignante avait traité dans un hôpital à Madrid deux missionnaires infectés par la fièvre hémorragique Ebola et décédés depuis, avant de contracter elle-même le virus, a annoncé le gouvernement espagnol.

Mariée et sans enfants, cette femme de 40 ans a été admise dans une unité spécialisée de l’hôpital d’Alcorcon, un faubourg du sud de Madrid, après deux tests positifs au virus Ebola.

Elle s’était sentie mal le 30 septembre mais n’avait consulté le médecin que dimanche, au retour de ses congés. Une trentaine de personnes qui ont été en contact avec elle sont désormais suivies par les autorités sanitaires.

« Nous sommes en train de vérifier si tous les protocoles ont été strictement respectés » pendant le traitement des deux missionnaires revenus d’Afrique en août et en septembre, a déclaré la ministre de la Santé Ana Mato.

La ministre a également tenu à rassurer la population en affirmant que « toutes les mesures pour garantir la sécurité du personnel hospitalier qui la soigne et de toute la population étaient prises ».

MAP

Comments
To Top