Societe

Maroc/homosexualité: l’ami du touriste britannique libéré à son tour

gay_couple

gay_coupleL’ami marocain du touriste britannique Ray Cole, également condamné à quatre mois de prison pour « homosexualité », a à son tour bénéficié d’une mesure de remise en liberté, a indiqué jeudi un responsable de l’Association marocaine des droits humains (AMDH) à Marrakech (sud).

Jamal Ould N. , âgé d’une vingtaine d’années, « a été remis en liberté provisoire mercredi, dans l’attente de son jugement en appel, qui ne devrait pas intervenir avant plusieurs semaines », a déclaré à l’AFP ce responsable, Omar Arbib.

« Son ami britannique et lui, deux adultes consentants, n’auraient jamais dû être arrêtés. Nous insistons sur le respect des libertés individuelles, conformément aux conventions internationales des droits humains », a-t-il ajouté.

Ray Cole, un Britannique de 70 ans, et ce ressortissant marocain avaient été interpellés le 18 septembre à un arrêt de bus, après avoir eu « des gestes perçus comme étant à connotation sexuelle » dans un centre commercial de Marrakech, une des principales destinations touristiques du royaume.

Le Marocain avait nié toute relation sexuelle avec ce touriste, « mais des images avaient été trouvées sur leurs téléphones portables », selon M. Arbib.

Dans la foulée de leur condamnation, début octobre, la famille de Ray Cole avait appelé à sa libération, l’affaire prenant une tournure polémique dans les médias britanniques et sur les réseaux sociaux.

Libéré mardi après avoir fait appel, M. Cole a immédiatement quitté Marrakech pour Londres.

Au Maroc, les actes homosexuels sont passibles de peines allant jusqu’à trois ans de prison. En juillet, à la suite de condamnations de plusieurs Marocains, Human Rights Watch avait exhorté le royaume « à cesser de poursuivre des personnes pour homosexualité ».

Les arrestations de ressortissants étrangers pour de tels faits sont extrêmement rares, mais le site internet du Foreign Office met en garde les voyageurs homosexuels sur les risques.

Près d’un demi-million de Britanniques visitent chaque année le royaume, soit le quatrième contingent étranger derrière les Français, Espagnols et Allemands.

AFP

Comments
To Top