Politique

Daach: Deux personnes arrêtées à Al Hoceima et Oujda

policemorocco
policemoroccoDeux individus de nationalité marocaine faisant l’apologie de l’organisation terroriste Etat Islamique , ont été arrêtés par les services de sécurité dans les villes d’Al Hoceima et Oujda.

Ces arrestations interviennent dans le cadre des enquêtes et investigations menées par la Brigade Nationale de la Police Judiciaire pour lutter contre le crime terroriste, en étroite collaboration avec la Direction Générale de la Surveillance du Territoire National, indique un communiqué du ministère de l’Intérieur.

A Al Hoceima, il a été procédé à l’arrestation lundi d’un citoyen marocain imprégné des idées de l’islamisme radical suite à la diffusion de contenus médiatiques incitant à la haine et au meurtre sur une base religieuse, précise le communiqué.

Propagandes pour Daach sur internet

L’individu en question qui était très actif sur internet, s’adonnait à la propagande pour le compte de l’organisation Etat islamique à travers la diffusion d’écrits, d’enregistrements vidéo et de photos glorifiant les actes terroristes et barbares perpétrés par les adeptes de cette organisation terroriste, ajoute le communiqué.

Le mis en cause est le petit-fils de deux combattants qui opéraient au sein de l’Etat islamique et qui ont été tués dans des combats armés dans la zone syro-irakienne.

Dans le cadre des mêmes efforts visant à lutter contre le terrorisme, il a été procédé le 14 octobre courant à l’arrestation, dans la ville d’Oujda, d’un ex-détenu dans des affaires de terrorisme, qui est resté adepte à sa doctrine et aux activités extrémistes, et qui se livrait à la propagande via Internet au profit d’organisations terroristes en particulier « l’Etat Islamique ».

Le mis en cause, qui a prêté allégeance à l’émir de EI Abou Bakr Al-Baghdadi , ne cessait d’inciter à adhérer à des actes de sabotage, et ce en diffusant des écrits et des séquences vidéo sur internet glorifiant certaines opérations terroristes exécutées dans des pays occidentaux et arabes, selon le communiqué.

Les deux mis en cause seront déférés devant la justice après achèvement de l’enquête sous la supervision du parquet général compétent.

map

Comments
To Top