Monde

Ebola: Plus de 4.500 morts, l’ONU déplore le manque de solidarité internationale

ebola

ebolaL’Office des affaires humanitaires des Nations unies (OCHA) a déploré le manque de solidarité internationale dans le combat contre l’épidémie dévastatrice d’Ebola qui a déjà fait plus de 4.500 morts.

Les derniers chiffres rendus publics vendredi révèlent que l’ONU n’a reçu que 38 pc du milliard de dollars demandés pour accompagner les pays touchés d’Afrique de l’Ouest.

Pis encore, le fonds spécial mis en place par l’organisation internationale en vue de parer aux urgences ne dispose que de 100.000 dollars sur les 20 millions initialement requis.

L’ONU et la Banque mondiale ont d’ailleurs regretté, lors d’une conférence de presse vendredi, que la bataille contre la crise Ebola soit en train d’être perdue à défaut de solidarité internationale et appelle à convertir en actes les promesses d’aide financière et humaines.

Les principaux donateurs de l’aide directe contre Ebola, centralisée par l’OCHA, sont la Banque mondiale (105 millions de dollars), les Etats-Unis (90 millions), la Banque africaine de développement (45 millions), la Commission européenne (10,46 millions) et des dons de privés d’un montant de 34 millions. Dans l’appel conjoint des agences de l’ONU et leurs partenaires, le Programme alimentaire mondial (PAM) a demandé 180 millions dont il n’a reçu jusqu’à présent que 53 pc, selon sa porte-parole, Margaret Byrs.

S’y ajoutent 260 millions de dollars demandés par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), un montant qui fait partie de l’appel de près d’un milliard des Nations unies. Elle n’en a accueilli à ce jour que 48 pc, soit 125 millions de dollars auxquels il faut ajouter 42 millions supplémentaires promis.

D’après l’OMS, la fièvre hémorragique a fait plus de 9.000 cas d’infection (4.555 mortels) dans sept pays du monde, à savoir le Liberia, Sierra Leone, Guinée, Nigeria, Sénégal, Espagne et les Etats-Unis.

Vendredi, l’agence onusienne a annoncé officiellement la fin de l’épidémie d’Ebola au Sénégal où le un seul cas enregistré a été un jeune homme venu de Guinée, considéré désormais comme guéri.

Le virus se transmet par contact direct avec le sang, les liquides biologiques ou les tissus de personnes ou d’animaux infectés. Le virus laisse peu de chances de survie soit en moyenne 47 pc pour l’épidémie actuelle.

map

Comments
To Top