Societe

Le Maroc participe à un exercice d’alerte au tsunami

tsunami
tsunamiLe Maroc prendra part, du 28 au 30 octobre, à un exercice d’alerte au tsunami dans l’Atlantique Nord et la Méditerranée, apprend-on jeudi auprès de l’UNESCO.

Cette simulation, qui verra la participation d’une vingtaine de pays, vise à tester la capacité de réaction des pays participant au Système d’alerte aux tsunamis dans l’Atlantique Nord-Est, la Méditerranée et les mers adjacentes mis en place sous les auspices de la Commission océanographique intergouvernementale (COI) de l’UNESCO.

Baptisé « NEAMWave14 », cet exercice prévoit la survenue de quatre tremblements de terre à l’origine de tsunamis, deux dans la Méditerranée, un dans l’Atlantique et un dans la mer Noire.

Il s’agit de tester le bon fonctionnement des systèmes de communication répercutant les messages d’alerte mais aussi, dans certains pays, de s’assurer que les services de protection civile sont prêts à faire face à une telle menace, précise la même source, ajoutant que cet exercice sera également l’occasion pour le Centre de coordination de réaction d’urgence de la Commission européenne de tester le mécanisme européen de protection civile qu’elle a mis en place pour faire face aux catastrophes majeures.

Tsunami possible dans la Méditerranée et l’Atlantique Nord

Bien qu’ils soient historiquement moins fréquents que dans l’océan Pacifique, les tsunamis peuvent affecter les côtes des pays riverains de la Méditerranée et de l’Atlantique Nord, relève l’organisation onusienne.

Le dispositif d’alerte dans l’Atlantique du Nord-Est et la Méditerranée est l’un des quatre systèmes d’alerte aux tsunamis coordonnés par la Commission océanographique intergouvernementale de l’UNESCO.

Il est opérationnel depuis 2012. Le rôle de ces systèmes consiste à évaluer les risques, émettre des alertes et sensibiliser les populations exposées.

map

Comments
To Top