Politique

Grève du 29 octobre: le gouvernement promet d’être intransigeant

greves
grevesLe ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi a qualifié d' »injustifiée » la grève nationale à laquelle ont appelé des centrales syndicales pour le 29 octobre.

El Khalfi a souligné que « le gouvernement n’acceptera aucune atteinte au fonctionnement des services publics et s’acquittera de son devoir de garantir la continuité des services sociaux ».

M. El Khalfi, qui s’exprimait jeudi lors d’un point de presse tenu à l’issue de la réunion du Conseil de gouvernement, a indiqué que « les motivations de cette grève ne sont pas compréhensibles, puisque le gouvernement s’attèle à l’exécution de ses engagements, dans le cadre du dialogue social et que la question de la réforme des régimes de retraite n’est toujours pas tranchée ».

Il a assuré, à cet égard, que « le gouvernement mettra en oeuvre cette réforme à la lumière de l’avis consultatif du Conseil économique, social et environnemental et des résultats des concertations avec les syndicats ».

Aggraver le déficit

La persistance de cette situation et l’absence de toute réforme sont de nature à aggraver le déficit des régimes de retraites civiles et entraineraient une réduction de moitié des pensions et, à terme, un arrêt total de paiement de ces pensions, a averti le ministre.

M. El Khalfi a fait savoir que la réforme actuelle concerne uniquement les caisses de retraite liées au régime de pensions civiles, tout en rappelant le caractère global et progressif de la réforme du système de retraite dans sa totalité.

Des centrales syndicales ont appelé à une grève nationale préventive de 24 heures pour le 29 octobre dans la fonction publique, les établissements publics et le secteur privé pour protester contre les politiques du gouvernement et leur impact sur la paix sociale.

map

Comments
To Top