Sport

Real-Barça, un clasico de haute volée

messi
messiLe Real Madrid comme le FC Barcelone semblent ne plus toucher terre à la veille d’un clasico de haute volée, samedi au Bernabeu, qui promet d’embraser le ciel du Championnat d’Espagne.

. Ça plane pour les buteurs

Sera-ce le jour de Cristiano Ronaldo, actuel meilleur buteur du championnat (15 buts)? Ou le match de Lionel Messi, qui n’est plus qu’à un but du record en Liga du mythique Telmo Zarra (251 buts)? Ou encore le moment de Luis Suarez, qui a faim de football alors que sa suspension prend fin?

Un quart à peine de la Liga 2014-2015 a été jouée et voilà que se profile la première bataille décisive entre deux équipes en pleine confiance ces dernières semaines: le Real, 3e du classement (18 pts) et meilleure attaque (30 buts inscrits), reçoit le leader barcelonais (22 pts), invaincu en championnat avec zéro but encaissé.

Avec des artilleurs du calibre de Ronaldo, Karim Benzema ou James Rodriguez d’un côté, et Messi, Neymar et Suarez de l’autre, le festival offensif est garanti de part et d’autre.

Du coup, les défenses pourraient faire la différence, a estimé l’entraîneur madrilène Carlo Ancelotti, qui a soif de victoire dans le clasico en Liga après n’avoir remporté l’an dernier que celui de la finale de la Coupe du Roi (2-1).

« Aucun autre match dans le monde ne concentre autant de qualité, a expliqué l’Italien vendredi. Bien défendre est très important, cela peut être la clé du match. »

. Les nouveaux déploient leurs ailes

Au stade Bernabeu, plusieurs recrues de l’été s’apprêtent à découvrir l’ivresse des cimes d’un tel match.

C’est le cas du Barcelonais Luis Suarez, qui « aura du temps de jeu », selon l’entraîneur Luis Enrique. L’Uruguayen, arrivé de Liverpool cet été pour 81 M EUR, a purgé quatre mois sans jouer en compétition pour avoir mordu un adversaire au Mondial-2014 en juin.

Et il espère faire un retour tonitruant: « Débuter face au Real Madrid va être beau. C’est quelque chose de spécial étant donné cette rivalité absolue. Je vais essayer d’en profiter et faire tout ce qui est en mon pouvoir », a prévenu le buteur de 27 ans la semaine dernière.

Même impatience pour ses équipiers: le gardien chilien Claudio Bravo, le milieu croate Ivan Rakitic ou bien le Français Jérémy Mathieu, qui devrait lui aussi disputer son premier clasico. « Toutes ces stars, ça fait rêver. J’espère être sur le terrain », a dit le défenseur dans une interview à l’AFP.

Côté madrilène, les novices ont pour nom Toni Kroos, « Chicharito » Hernandez ou James Rodriguez. « J’aborde ce match avec tranquillité, responsabilité et beaucoup d’envie », a assuré le Colombien James, qui aura la lourde tâche de faire oublier l’absence de l’ailier gallois Gareth Bale, forfait sur blessure.

. S’envoler ou piquer du nez

C’est un match à quitte ou double pour les deux rivaux: en cas de succès, c’est l’opportunité pour le Barça de s’envoler à sept points devant son rival merengue. Et à l’inverse, si le Real l’emporte, c’est l’occasion pour lui de recoller à une petite longueur et d’effacer définitivement ses ratés de début de saison.

Toute cette semaine, les acteurs ont néanmoins minimisé la portée comptable de cette rencontre. « Pas décisif » selon Messi, trop tôt dans le championnat pour l’entraîneur Luis Enrique.

Reste que Séville (2e, 19 pts), qui reçoit Villarreal, Valence (4e, 17 pts), qui accueille Elche, et l’Atletico Madrid (5e, 17 pts), en déplacement à Getafe, pourraient profiter de ce choc pour se rapprocher au classement.

Et l’impact mental d’une défaite dans le clasico pourrait enrayer les dynamiques du Real comme du Barça, a reconnu Andres Iniesta jeudi: « Ce n’est jamais un match comme les autres. Pour celui qui gagnera, évidemment que les sensations seront très bonnes », a conclu le milieu barcelonais.

Real Madrid – FC Barcelone: samedi (17h00 heure marocaine)

afp

Comments
To Top