Technologie

Le Maroc compte plus de 44 millions d’abonnés mobiles

utilisateur-telephone-portable

utilisateur-telephone-portableLe nombre d’abonnés mobiles au Maroc s’élevait à près de 44,26 millions à fin septembre 2014, ramenant le taux de pénétration à 133,4% (130,5 % à fin juin 2014), soit une hausse annuelle de plus de 7% et trimestrielle de 2,2%, selon l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT).

La répartition du parc mobile selon le mode de facturation fait ressortir une évolution positive des deux parcs post-payé et prépayé, relève l’ANRT qui vient de publier les chiffres sur l’évolution du marché des télécommunications au titre du 3ème trimestre 2014.

Ainsi, pour le mobile post payé, le parc a atteint 2,29 millions d’abonnés avec une croissance annuelle de 12,4%, alors que le parc d’abonnés prépayés, qui a atteint 41,96 millions d’abonnés, a quant à lui réalisé une croissance de 6,8% sur une année.

Pour sa part, le parc fixe s’établit à 2,57 millions d’abonnés dont 931.697 en mobilité restreinte. Ce qui représente une baisse trimestrielle de 3,5% et annuelle de 14,5%. Ainsi, le taux de pénétration de la téléphonie fixe enregistré à fin septembre 2014 est de près de 7,8%.

Concernant les prix des communications mobiles, mesurés par le revenu moyen par minute (ARPM), ils ont accusé une baisse annuelle significative de 23%, passant de 0,43 DHHT à fin septembre 2013 à 0,33 DHHT à fin septembre 2014, précise l’ANRT.

Au niveau du fixe, l’ARPM affiche une hausse de 12% sur un an, en passant de 0,69 DHHT à fin septembre 2013, à 0,77 DHHT à fin septembre 2014, souligne l’ANRT.

De son côté, l’usage moyen sortant mensuel par abonné mobile continue à croître au 3ème trimestre 2014, note la même source, faisant savoir que le nombre de minutes mobiles consommées par client par mois, a atteint 92 minutes en moyenne au troisième trimestre 2014, soit une hausse de 15% en un an.

Cette croissance s’accompagne d’une évolution annuelle importante du trafic sortant mobile qui augmente de 17%, atteignant 12,6 milliards de minutes au 3e trimestre 2014.

Le trafic des SMS, quant à lui, a également connu une forte hausse trimestrielle de l’ordre de 21% et annuelle de 78% pour atteindre 5,8 milliards d’unités au 3e trimestre.

Pour ce qui est du segment fixe, l’usage moyen sortant par mois et par client a connu une baisse de 5% sur une année, passant de 125 minutes par mois à fin septembre 2013 à 119 minutes par mois à fin septembre 2014.

Créée en février 1998, l’Agence nationale de réglementation des télécommunications est un établissement public chargé de la régulation et de la réglementation du secteur des télécommunications.

Elle veille à mettre en place et à pérenniser les conditions d’une concurrence saine et loyale sur les marchés des télécoms, à contribuer à l’instauration d’un environnement juridique propice au développement du secteur, tout en participant à l’évolution du cadre législatif et réglementaire.

MAP

Comments
To Top