Politique

Médias audiovisuels: Le gouvernement monopolise la parole

benkirane_tv
benkirane_tvLe gouvernement s’est accaparé 50,01 % du temps de parole dans les médias audiovisuels publics et privés durant le premier trimestre 2014.

Le gouvernement s’est accaparé 50,01 % du temps de parole dans les médias audiovisuels publics et privés durant le premier trimestre 2014, contre 10,52 % pour la majorité et 12,73 pour l’opposition parlementaires, selon des statistiques de la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA).

Selon le relevé trimestriel du temps d’intervention des personnalités politiques, professionnelles et syndicales, relatifs aux journaux d’information, dont copie est parvenue vendredi à la MAP, le volume horaire global des interventions a dépassé 73 heures et 58 secondes.

Dans ce document qui traite de 6568 journaux d’informations diffusés par 15 services de radio et de télévisions (publics et privés), la HACA indique que les résultats de traitement des quatre parts (gouvernement, majorité et opposition parlementaires et partis non représentés au Parlement), montrent « une disparité entre les médias audiovisuels dans le respect du principe d’équité ».

TV: Le gouvernement avec la majorité monopolisent la parole à plus de 83 %

Le temps d’intervention accordé au Gouvernement et à sa majorité parlementaire dans les chaînes de télévision a atteint 83,26 % du total des quatre parts, avec 19 heures, 6 minutes et 24 secondes, contre 3 heures, 21 minutes et 5 secondes pour l’opposition parlementaire et moins d’une demi-heure pour les partis non représentés au Parlement, selon le document qui relève que le temps de parole du gouvernement a été élevé dans ce genre de médias, à l’exception de la chaîne régionale de Laâyoune (12,60 %).

Les résultats pour chacune des chaînes de télévision, montrent que le temps de parole du gouvernement et de sa majorité parlementaire a dépassé le double des interventions de l’opposition parlementaire, contrairement aux dispositions de l’article 6 de la décision du Conseil supérieur de la communication audiovisuelle (CSCA) no 06-46, à l’exception de la chaîne de Laâyoune.

L’article 6 de la décision du CSCA n 46-06 dispose que les opérateurs de la communication audiovisuelle veillent à ce que le temps cumulé des interventions des membres du gouvernement et des partis de la majorité parlementaire ne dépasse pas le double du temps consacré aux partis appartenant à l’opposition parlementaire au sein de la Chambre des Représentants, tout en respectant des conditions de programmation comparables et similaires.

La HACA a relevé, par ailleurs, que le taux des interventions des partis non représentés au Parlement étaient le plus faible par rapport aux quatre autres parts, soit moins de 10 %.

Radios publiques: La part du gouvernement avec la majorité atteint plus de 84 %

Dans les radios publiques, la part du gouvernement et des partis de la majorité a atteint 84,18 % de l’ensemble des quatre parts soit 12h 11min 24s, contre 2 heures pour les partis de l’opposition parlementaire et moins de 18 min pour les partis non représentés au parlement.

Les résultats de chaque radio publique font ressortir que le temps de parole du gouvernement et des partis de la majorité parlementaire a dépassé le double des interventions de l’opposition parlementaire, contrairement aux dispositions de l’article 6 de la décision du CSCA.

Le temps de parole du gouvernement et des partis de la majorité parlementaire a atteint dans les radios privées à couverture nationale 70,19 % de l’ensemble des interventions des quatre Parts, soit 5 heures, 31 minutes et 7 secondes, contre 2 heures, 9 minutes et 48 secondes pour l’opposition parlementaire et moins de 11 minutes pour les partis non représentés au Parlement.

La HACA a indiqué à cet égard que la radio Aswat, en dépit du nombre limité des interventions qui y ont été enregistrées par rapport aux autres radios, était la plus proche de la réalisation du principe de l’équité. Elle a ajouté que les résultats réalisés selon chaque radio, montrent que la part du gouvernement et des partis de la majorité parlementaire ont dépassé le double des interventions de l’opposition parlementaire au sein des radios Atlantic et Chada FM. En revanche, les interventions de l’opposition parlementaires ont dépassé légèrement la moitié des interventions du gouvernement et de la majorité au sein de la radio Aswat.

Pour ce qui est des radios privées à couverture multirégionale, la part du gouvernement et des partis de la majorité parlementaire a atteint 83,94 % de l’ensemble des interventions des quatre Parts, soit 5 heures, 20 minutes et 15 secondes, contre 56 minutes et 22 secondes pour l’opposition parlementaire et moins de 5 minutes pour les partis les partis non représentés au Parlement.

Elle a ajouté que le temps de parole du gouvernement et des partis de la majorité a dépassé le double de celui de l’opposition parlementaire dans cette catégorie de médias puisqu’elle a oscillé entre 78,08 % au sein de radio Casa FM et 87,83 % au sein de Radio Plus Casablanca.

Organisations professionnelles: La CGEM la plus visible 

Elle a, d’autre part, fait savoir que six centrales syndicales ont été classés au premier rang des interventions des organisations syndicales au sein des médias audiovisuels. Il s’agit de l’Union marocaine du travail, de la Fédération démocratique du travail, de l’Organisation démocratique du travail, de la Confédération démocratique du travail, de l’Union nationale du travail au Maroc et de l’Union générale des travailleurs au Maroc.

Les résultats du suivi des organisations professionnelles montrent que la CGEM a bénéficié du temps de parole le plus élevé des organisations professionnelles (03:34:54), soit 45,53 % du volume horaire global accordé à ce type d’organisations.

La HACA a indiqué, par ailleurs, que les interventions des personnalités publiques féminines ont atteint, au cours du premier trimestre de l’année 2014, un volume de 7 heures, 57 minutes et 17 secondes au sein des médias audiovisuels concernés par le rapport.

Comments
To Top