Politique

Sahara : Le Maroc est ouvert aux négociations, mais refuse de faire plus de concessions

roisPEECH

roisPEECHLe Maroc, qui s’est engagé, en toute sincérité et bonne foi, dans la négociation pour trouver une solution définitive au conflit artificiel suscité autour de son Sahara, ne peut pas faire plus de concessions et n’acceptera jamais que sa souveraineté soit prise en otage de conceptions idéologiques et d’orientations stéréotypées de certains fonctionnaires internationaux, a affirmé SM le Roi Mohammed VI. Le Souverain a indiqué, jeudi, dans un discours adressé à la Nation à l’occasion du 39-ème anniversaire de la Marche verte, que l’Initiative d’autonomie est le maximum que le Maroc puisse offrir dans le cadre de la négociation pour trouver une solution définitive à ce conflit régional . Le choix du Royaume d’ouvrir la porte à la négociation ne portait et ne portera en aucune manière sur sa souveraineté et son intégrité territoriale , a tenu à préciser SM le Roi, qui a insisté sur le fait que la souveraineté du Maroc sur l’ensemble de son territoire est immuable, inaliénable et non négociable . Aussi, le choix fait par le Maroc de coopérer avec toutes les parties, en toute sincérité et bonne foi, ne doit pas être interprété comme une faiblesse ou servir de prétexte pour réclamer plus de concessions , a dit SM le Roi.

Dans ce cadre, le Souverain, en qualité de Garant de l’indépendance et de l’intégrité territoriale du Royaume, a fermement rejeté les mystifications et les dérapages que connait l’affaire du Sahara, en disant clairement non à la tentative visant à modifier la nature de ce conflit régional en le présentant comme une affaire de décolonisation , non à toute tentative de révision des principes et paramètres de négociation, ainsi qu’à toute autre tentative visant à reconsidérer ou élargir le mandat de la Minurso, y compris la question d’observation des droits de l’Homme , non à la complaisance vis-à-vis de la véritable partie à ce conflit et à son exonération de ses responsabilités , non à la tentative de mettre sur un même pied un Etat-membre au sein des Nations-Unies et un mouvement séparatiste , et non à la légitimation de l’état de non-droit qui prévaut à Tindouf . Tout dérapage ou toute mystification hypothèquera l’action menée par les Nations-Unies dans cette affaire , a dit SM le Roi, qui a fait part, par ailleurs, de la disposition du Maroc à collaborer avec toutes les parties pour rechercher une solution qui respecte sa souveraineté, qui permette à chacun de garder l’honneur sauf, et qui contribue à consolider la sécurité et la stabilité dans la région et à réaliser l’intégration maghrébine. Le Souverain n’a pas manqué, dans ce cadre, de saluer la contribution positive du SG de l’ONU et des grandes puissances internationales, dont les Etats-Unis, pendant les différentes étapes visant à trouver une solution à la question du Sahara, et leur soutien aux efforts déployés par le Maroc et au processus de négociation sur la base de l’Initiative d’autonomie, tout en exigeant d’eux aujourd’hui une position claire sur ce conflit . Alors qu’ils réaffirment que le Maroc est un modèle en matière de progrès démocratique, un pays actif dans l’action menée pour garantir la sécurité et la stabilité dans la région et un partenaire dans la lutte anti-terroriste, ils abordent avec une certaine ambiguïté la cause de l’intégrité territoriale de notre pays , a relevé SM le Roi.

MAP

Comments
To Top