Societe

Valérie Rhaba remercie SM le Roi après avoir récupéré la garde de ses filles

filette

filetteMme Valérie Rhaba, qui a récupéré mercredi au siège du tribunal de première instance d’El Jadida la garde de ses deux filles, a remercié vivement SM le Roi Mohammed VI, qui avait donné Ses Hautes Instructions aux services diplomatiques et consulaires du Royaume en France pour lui faciliter l’accès à la justice marocaine.
“Je remercie vivement Sa Majesté le Roi Mohammed VI, qui a été sensible à ma détresse et dont la sollicitude a été d’une aide précieuse. Les moyens mis à ma disposition m’ont permis d’obtenir le règlement de cette situation et de retrouver mes filles aujourd’hui”, a déclaré d’une voix émue à la MAP Mme Valérie Rhaba.
Les deux filles âgées de 4 et 2 ans étaient en compagnie de leur père, Nabil Rhaba, au moment de son arrestation le 15 octobre 2014 à l’aéroport Mohammed V de Casablanca, alors qu’il s’apprêtait à embarquer pour rejoindre des organisations terroristes en Syrie et en Irak.
Mme Valérie Rhaba a dit être “très heureuse et très émue” après avoir retrouvé ses deux filles en “bonne santé” et avec lesquelles elle envisage “un nouveau départ” en France.
M. Taieb Omar, avocat de Mme Valérie Rhaba, a expliqué dans une déclaration à la MAP avoir engagé, le 31 octobre dernier, la procédure de récupération de la garde des deux filles par leur mère.
En vertu des dispositions de la Convention de La Haye sur les aspects civils de l’enlèvement international d’enfants conclue le 25 octobre 1980, le tribunal de première instance d’El Jadida a adopté, mercredi, une ordonnance en référé qui a permis à la mère de récupérer la garde de ses filles.
Parallèlement à cette procédure judiciaire, a ajouté l’avocat, Mme Valérie Rhaba et les grands-parents paternels des deux filles ont signé un procès-verbal en présence du procureur du Roi, actant la remise des filles à leur mère.
Les grands-parents “m’ont ensuite invité pour un repas en famille qui s’est très bien passé”, s’est félicitée la mère.
Pour sa part, le directeur des Affaires civiles au ministère de la Justice et des Libertés, Mohamed Namiri a rappelé que conformément à la Convention de La Haye et en réponse à la requête de Mme Valérie Rhaba, il a été procédé ce jour à la remise des deux filles à leur mère par leur grand-père de façon volontaire et dans un climat familial, en présence du procureur du Roi près le tribunal de 1ère instance d’El Jadida.
M. Namiri a précisé, que ce même jour, une ordonnance en référé a été rendue dans cette affaire par le président du tribunal de première instance d’El Jadida.

map

Comments
To Top