Cinéma

FIFM: hommage à Adel Imam, Jeremy Irons et Viggo Mortensen

adil-imam
adil-imamLe Festival international du film de Marrakech (FIFM), dont la 14è édition est prévue du 5 au 13 décembre prochain, rendra hommage à Adel Imam, Jeremy Irons et Viggo Mortensen

Le Festival continue, ainsi, sur sa lancée de rendre hommage aux grandes figures du cinéma mondial, à l’instar du comédien égyptien Adel Imam, du célèbre acteur britannique Jeremy Irons et de l’acteur et réalisateur américain Viggo Mortensen, indique un communiqué de la Fondation du FIFM.

La précédente édition avait rendu hommage à la Française Juliette Binoche, au Marocain Mohamed Khouyi, au Japonais Kore-Eda Hirokazu, à l’Américaine Sharon Stone et à l’Argentin Fernando Solanas.

Considéré comme l’un des meilleurs comédiens égyptiens, Adel Imam commença sa carrière d’acteur très jeune. Il côtoyât, lors de rôles secondaires, les plus grands noms de la scène de l’époque à l’image de Ismail Yassin. C’est surtout la pièce de théâtre « Madrast Al-Mushaghebeen » (« L’école des turbulents) qui va le faire connaitre au grand public.

Le palmarès de Adel Imam est riche de plus de 100 longs métrage, reflétant le talent hors pair et exceptionnel de cet acteur, qui gagna rapidement le cœur de tous les téléspectateurs arabes en endossant des rôles et des sujets défendant les victimes de l’injustice et de la pauvreté.

Acteurs des plus aimés

Parmi ses longs métrages les plus connus, l’on cite à titre d’exemple « Ihna Btoua al Autobus » (Nous sommes ceux du bus), de son réalisateur Houssine Kamal (1979), « Hobb fi Azinzana » (Amour dans une cellule) de Mohamed Fadel (1983), « Hatta la Yatira Addokhanne » (Pour que la fumée ne s’envole pas), de Ahmed Yahya (1984), « Karakoun fi Charii » (Caravane dans la rue), du même réalisateur (1986), « Al Irhab wa Al Kebab » (Le terrorisme et le Kebab), de Cherif Arafa (1993), « Imaret Yacoubian » (L’Immeuble Yacoubian) de Marouane Ahmed (2006), Hassan et Morkos de Rami Imam (2008) et « Alzheimer » de Amrou Arafa (2010).

Jeremy Irons dispose, lui, d’une carrière longue de 30 années, qui lui ont valu le mérite de figurer comme l’un des acteurs les plus aimés des cinéphiles partout dans le monde. En parallèle à des apparitions irréprochables sur scène, Irons sut alterner films à gros budget et films d’auteur.

Il côtoya de grandes figures du monde de la réalisation, en incarnant, notamment, le rôle d’un missionnaire jésuite dans « The Mission », de Roland Joffé, interprétant le double rôle des jumeaux gynécologues dans le film Faux-semblants (Dead Ringers) de David Cronenberg, ou encore le personnage d’un homme politique qui tombe amoureux dans le film « Damage » de Louis Malle.

Quant à l’acteur et réalisateur américain Viggo Mortensen, il fut révélé au grand public grâce à son rôle dans le film « Witness » de Peter Weir, avant de s’imposer en tant que l’un des grandes stars du cinéma mondial en incarnant le personnage d’Aragorn dans la trilogie du Seigneur des Anneaux de Peter Jackson.

Comments
To Top