Sciences

Le robot Philae en route pour la comète Tchouri

tchouri

tchouriLe robot Philae est en route pour la comète Tchouri, qu’il devrait rejoindre après sept heures de chute libre si tout va bien, réalisant une première dans l’histoire spatiale, a annoncé mercredi l’Agence spatiale européenne (ESA).

L’atterrisseur a été largué par la sonde européenne Rosetta vers 10H00 (heure locale, 09H00 GMT). Ca a bien marché. Nous sommes tous heureux. Cela s’est passé sans problème, a déclaré Andrea Accomazzo, directeur de vol de la mission Rosetta au Centre européen d’opérations spatiales (ESOC) de l’ESA à Darmstadt. 

Philae est parti – il est en train de descendre vers la comète, a-t-il ensuite tweeté.

L’annonce de la séparation a été saluée par des applaudissements et des embrassades.

Les responsables de la sonde européenne Rosetta, qui navigue depuis 10 ans dans l’espace, avaient donné tôt mercredi matin le dernier feu vert au largage de son petit robot laboratoire de 100 kg.

Lâché à environ 20 km de la surface de la comète, Philae va mettre sept heures de chute libre avant de tenter de se poser sur le noyau de la comète Tchourioumov-Guérassimenko. Le site retenu pour cet atterrissage périlleux, baptisé Agilkia, est une zone d’environ 1 km2 située sur le petit lobe du noyau de la comète.

Cet atterrissage représente un véritable défi technologique. Le petit robot va devoir se poser sur une comète très peu coopérative, à la forme torturée et au relief accidenté, et alors même que la nature du sol reste une inconnue.

Si Philae arrive à s’ancrer comme prévu sur le noyau de la comète, et s’il parvient à communiquer avec Philae, la confirmation du premier atterrissage jamais réalisé sur une comète devrait parvenir sur Terre vers 16H02 GMT (17H02 heure de Paris), avec une plage d’incertitude d’une quarantaine de minutes.

Maintenant il faut s’en remettre aux lois de la physique (…) Je n’ai plus d’ongles à ronger de toute façon, a lancé Mark Mc Caughrean, conseiller scientifique à l’ESA.

afp

Comments
To Top