Economie

GES Marrakech 2014 démarre avec un grand honneur à la femme

ges
gesLes travaux du 5ème Sommet global de l’entreprenariat (The 5th Global Entrepreneurship Summit, GES-2014), ont démarré, mercredi à Marrakech, par un grand honneur à la femme.

Les travaux du 5ème Sommet global de l’entreprenariat (The 5th Global Entrepreneurship Summit, GES-2014), ont démarré, mercredi à Marrakech, par un grand honneur à la femme, à travers le « Women’s Entrepreneurship Day » qui réunit des centaines de femmes entrepreneurs d’une cinquantaine de pays pour une réflexion de haut niveau sur la promotion de l’entreprenariat féminin.

L’évènement consiste à réunir des femmes entrepreneurs pour échanger, partager les bonnes pratiques et présenter des success-stories, afin de favoriser l’inspiration quant à l’acte d’entreprendre et s’engager sur les actions à mettre en œuvre pour promouvoir l’entrepreneuriat féminin.

Intervenant à l’ouverture de cette journée, Zoulikha Nasri, conseiller du Roi, a souligné qu’au-delà de la célébration, c’est en termes d’engagements des Etats que doit s’exprimer cette initiative portée par le Sommet en faveur de la promotion de l’entreprenariat féminin. Des engagements à même d’assurer les conditions favorables à l’éclosion de l’entreprenariat féminin, sa promotion et son renforcement, a-t-elle dit.

« Une démarche progressive »

Le Maroc s’est inscrit depuis des décennies dans une démarche progressive qui a permis à la femme d’intégrer, petit à petit, différents secteurs de la vie publique, politique, socio-économique et culturelle, a-t-elle indiqué, soulignant que dans la perspective d’une démocratie de proximité et de participation répondant aux aspirations légitimes du peuple marocain, le Roi Mohammed VI a érigé la promotion de la situation de la femme en stratégie volontariste visant à la doter d’un statut assurant pleinement ses droits fondamentaux et son égalité avec l’homme.

Ce chantier a commencé il y’a près de 15 ans, dès l’intronisation du Roi, avec une ferme volonté du Souverain, qui a annoncé l’ouverture du chantier de la promotion de la situation de la femme, a-t-elle dit, rappelant les dates phares de ce chantier, notamment la promulgation en 2003 du Code de la famille, considéré comme un fait historique dans la consécration des droits de la femme au Maroc.

Plusieurs avancées ont été enregistrées dans ce domaine, couronnées par l’apport majeur de la Constitution de 2011 qui a affirmé sans ambages l’égalité entre hommes et femmes dans leurs droits et libertés à caractère civil, économique, politique, sociale et culturel, a-t-elle souligné.

Diverses structures et outils ont été mis en place pour assurer la parité homme-femme et lutter contre toutes les formes de discriminations, a rappelé Zoulikha Nasri.

Au niveau économique, Mme Nasri a souligné l’Initiative Nationale de Développement Humain (INDH), lancée par le Roi en 2005. C’est une vision globale et novatrice destinée à l’intégration des populations démunies, permettant à des milliers de femmes de concrétiser leur esprit entrepreneurial à travers la création de micro-entreprises et de coopératives autour d’activités génératrices de revenus.

Cette initiative a pu démontrer le dynamisme des femmes marocaines et le succès de leurs projets de création d’entreprises renseigne sur les fondements de l’esprit de l’entreprenariat féminin qui a toujours existé dans la société marocaine, a-t-elle dit. Et d’évoquer, à ce sujet, le succès des produits de terroir auprès des consommateurs nationaux et sur les marchés étrangers grâce à cet esprit entrepreneurial féminin et son remarquable dynamisme.

Promotion de la femme: il reste du chemin à faire !

Et de rappeler qu’actuellement des femmes chef d’entreprises ont réussi à s’affirmer dans les divers secteurs d’activité et à intégrer avec succès les structures économiques modernes, dont celles faisant appel aux nouvelles technologies.

Certes, les jalons sont jetés et les conditions sont plus favorables, mais il serait réducteur d’affirmer que les objectifs ont été totalement atteints et qu’il reste du chemin à faire dans le domaine de la promotion de la femme, notamment en ce qui concerne les efforts à consentir en matière d’éducation et de formation.

Mme Nasri a, par ailleurs, souligné l’importance d’une rencontre internationale comme le GES pour l’échange d’expériences et de solutions réussies dans le domaine de la promotion de l’entreprenariat féminin.

Pour sa part, la secrétaire américaine au Commerce, Penny Pritzker a exprimé ses vifs remerciements au Royaume du Maroc et au Roi pour avoir abrité la 5ème édition GES, et s’est félicité de la tenue de la journée de la femme entrepreneur, qui est une initiative à même d’encourager l’esprit de l’entreprenariat féminin et de stimuler sa force de créativité et d’innovation.

Aucun pays ne peut prétendre au développement économique durable sans la participation active des femmes et la liberté d’entreprendre pour les jeunes, a-t-elle affirmé, appelant les pays participants à ce Sommet à assurer les conditions nécessaires pour promouvoir l’accès des femmes à l’acte d’entreprendre.

Et de rappeler que 8 millions d’entreprises dans les pays développées sont dirigées par des femmes, soulignant que le succès de la femme au niveau de sa vie active présente d’énormes bienfaits pour la société, puisque cela se traduit nécessairement par un impact positif sur l’éducation des enfants et leur formation.

Appel à assurer les conditions nécessaires à l’acte d’entreprendre

Le président des Etats Unis, Barak Obama, affirme que la promotion de l’esprit entrepreneurial est la meilleure voie pour parvenir au développement durable et pour l’amélioration des conditions de vie des populations et appelle, à cet effet, les Etats à assurer les conditions nécessaires à l’acte d’entreprendre, notamment en termes de financement et de compétences, pour parvenir à relever les défis du 21ème siècle et mieux se positionner dans l’économie mondiale, a-t-elle dit.

La responsable américaine a donné plusieurs exemples de réussite de femmes entrepreneurs qui ont fait preuve d’esprit novateur, de ténacité et de prise de risque, exprimant le souhait de voir ce sommet offrir l’opportunité de s’imprégner des expériences réussies et d’échanger sur les idées novatrices dans le domaine de l’entreprenariat.

Et de souligner la volonté des Etats Unis de soutenir par diverses initiatives l’esprit de l’entreprenariat féminin auprès des pays d’Amérique et ailleurs, affirmant que les changements majeurs du 21ème siècle seront conduits par les femmes.

De son côté, la présidente de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Miriem Bensaleh Chekroun a souligné que le Maroc a réalisé, grâce aux réformes constitutionnelles et aux multiples initiatives sociales, une remarquable progression dans le domaine de la promotion de la situation de la femme et son intégration dans le tissu socio-économique.

Evoquant la question de la parité, Mme Bensaleh a indiqué que 28 commissions au sein de la CGEM sont présidées par des femmes, rappelant les efforts constants de la confédération pour assurer une meilleure représentativité des femmes au sein de ses instances de prise de décision.

Mme Bensaleh a, d’autre part, souligné que l’approche genre est une nécessité impérieuse dans toute stratégie de développement et que la promotion de l’esprit entrepreneurial est la voie indiquée pour faire face aux énormes attentes en matière d’emplois et pour assurer un développement inclusif impliquant femmes et hommes sur un même pied d’égalité.

Plus de 3.000 personnes réunies à Marrakech

Pas moins de 3.000 entrepreneurs, des Chefs d’Etat, de hauts responsables gouvernementaux et de jeunes entrepreneurs du monde entier sont réunis à Marrakech, dans le cadre du 5ème GES-2014, un rendez-vous mondial majeur des PME et de l’entreprenariat innovant qui se tient pour la première fois dans un pays arabo-africain.

Placé sous le haut patronage du Roi Mohammed VI sous le thème « Exploiter la puissance de la technologie au service de l’innovation et de l’entrepreneuriat », l’organisation de cette manifestation à Marrakech témoigne du rôle actif que joue le Royaume dans le développement global du continent africain, son leadership dans le soutien de l’entrepreneuriat et de l’intégration des jeunes et des femmes dans le développement humain.

Lancé en 2009 par le Président américain Barack Obama, le Sommet Global de l’entrepreneuriat est un forum mondial visant à créer des ponts entre les entrepreneurs, les banques, les bailleurs de fonds, les investisseurs et autres aux Etats-Unis et les communautés musulmanes à travers le monde.

Ainsi, après une première édition tenue à Washington en 2010, suivie successivement par celles tenues à Dubaï, Istanbul, et Kuala Lumpur, la ville ocre a été choisie pour abriter le cinquième GES.

Une forte délégation américaine est présente à ce sommet mondial de l’entreprenariat, conduite par le vice-président Joe Biden, qui est arrivé mercredi à Marrakech.

Comments
To Top