Politique

Les Casques bleus marocains traquent des rebelles ougandais dans l’Est de la RDC

Casques bleus de la Monusco

Casques bleus de la MonuscoLes Casques bleus du contingent marocain, déployé dans la Province orientale de la République démocratique du Congo (RDC), mènent des activités militaires dans ce secteur, dans le but de traquer les rebelles ougandais de l’Armée de résistance du seigneur (LRA), de contrôler la zone et de protéger les populations civiles.

Ces opérations, menées depuis la semaine dernière, conjointement avec les troupes guatémaltèques de la Force de la Monusco (Mission des Nations unies pour la stabilisation en RDC), sous la supervision des soldats de la paix marocains, visent principalement l’éradication de la LRA, à travers la pression exercée sur ce groupe armé dans ses zones opérationnelles où ses activités négatives sont récurrentes, indique un communiqué de l’ONU, transmis mercredi à MAP-Kinshasa.

En juin dernier, les Casques bleus marocains, dont le mandat est arrivé à terme, avaient été décorés par la Monusco, lors d’une cérémonie de remise de médailles au siège de l’Etat-major du bataillon marocain à Dungu (Est) au profit de ces soldats de la paix, dont la mission de maintien de paix et de stabilisation en RDC s’était achevée de « manière satisfaisante ».

En outre, les Casques bleus marocains se sont vus décerner, en mars dernier, la médaille de la Monusco pour leur « abnégation » et leur « dévouement ». A signaler que le contingent marocain est toujours déployé dans la province orientale de la RDC, dont les troupes sont régulièrement remplacés de manière alternative par d’autres dès la fin de leur mandat.

D’autre part, souligne le communiqué de la Monusco, des patrouilles de reconnaissance de longue portée et de domination de terrain ont été menées par les Casques bleus de la Force de la Mission onusienne et de l’armée congolaise, ainsi que par les unités de l’Africom (Commandement unifié pour l’Afrique du département de la Défense des Etats-Unis) dans les localités situées sur l’axe Dungu-Limai, Duru-Kpaika et Duru-Bitima.

Cette mobilisation intervient suite à une recrudescence d’activités négatives de la LRA caractérisée par des embuscades et des pillages, perpétrés la semaine dernière, dans la Province orientale de la RDC, souligne la même source.

Cinq soldats congolais ont été tués lors d’une embuscade, tendue par des rebelles de la LRA lourdement armés qui ont également emporté quatre armes des forces régulières, selon le communiqué.

La LRA a tué plus de 100.000 personnes ces 27 dernières années en Afrique Centrale. Elle est accusée d’avoir enlevé plus de 60.000 enfants, selon l’ONU.

Chassée en 2006 d’Ouganda, elle s’est scindée en plusieurs petits groupes éparpillés dans les forêts des pays voisins. Elle est présente en RDC – où elle compterait au maximum quelques centaines de combattants – en République centrafricaine et au Soudan du Sud.

map

Comments
To Top