Politique

Des leaders du PJD déplorent la disparition de Abdellah Baha

Benkirane-BAHA
Benkirane-BAHA

A travers des témoignages émouvants, des ministres et des dirigeants du Parti Justice et développement (PJD) ont déploré la disparition de Abdellah Baha, ministre d’Etat et secrétaire général adjoint du PJD décédé dimanche à Bouznika dans un accident ferroviaire.

Dans des témoignages publiés sur le site web officiel du parti, des ministres membres du PJD, dont Mustapha El Khalfi, Bassima Hakkaoui, Abdelkader Amara, Aziz Rebbah et Mohamed Najib Boulif ont souligné le parcours riche du défunt et les qualités d’un homme connu pour sa sagesse, sa fidélité et sa modération.

« La perte est cruelle. J’ai perdu un père, un parrain, un guide, un conseiller, un sage et un homme juste et honnête », a écrit le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.

Le ministre a ajouté que le défunt est connu par sa noblesse, sa sagesse et ses qualités. De son côté, Mohamed Najib Boulif, ministre délégué auprès du chef de gouvernement chargé des Affaires générales et de la gouvernance, a écrit : « avec des cœurs pieux et croyant en le destin du Très-Haut, nous déplorons la mort de notre cher Abdellah Baha, implorant le Tout-Puissant d’entourer le regretté de sa miséricorde et de l’accueillir dans son vaste paradis ».

Citée par le site web officiel du PJD, la ministre de la solidarité, de la femme, de la famille et du développement social, Bassima Hakkaoui, a publié sur sa page facebook : « O toi, âme apaisée, retourne vers ton Seigneur, satisfaite et agréée, entre donc parmi Mes serviteurs, et entre dans Mon Paradis ». L’homme sage est décédé… »Nous sommes à Dieu et à Lui nous retournons ».

« Il fut un frère et un ami fidèle sur la voie du militantisme au sein du PJD, un homme poli et courtois connu de tous par sa bonté et son amabilité », a affirmé, pour sa part, le ministre de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement, Abdelkader Amara.

Le ministre de l’équipement, du Transport et de la Logistique, Aziz Rebbah, a quant à lui déploré la perte d’un homme sage, d’un père, frère, ami et éducateur.

Décédé dimanche soir dans un accident ferroviaire dans la région de Bouznika, Feu Abdellah Baha est né en 1954 dans la commune d’Ifrane Atlas Saghir (province de Guelmim).

Le regretté occupait les postes de vice-président de la Chambre des représentants (2007), chef du groupe PJD (2003/2006) et président de la Commission de la justice, de la législation et des droits de l’Homme à la chambre des représentants (2002/2003)

Comments
To Top