Economie

Rebbah: Les travaux de la voie express Taza-Hoceima achevés en 2017

aziz-rabbah
aziz-rabbahLes travaux de construction de la voie express reliant Taza à Al Hoceima (148,5 km), pour une enveloppe budgétaire de 3,3 milliards de DH (MMDH), seront achevés au cours de l’année 2017.

Les travaux de construction de la voie express reliant Taza à Al Hoceima (148,5 km), pour une enveloppe budgétaire de 3,3 milliards de DH (MMDH), seront achevés au cours de l’année 2017, a indiqué, mardi, le ministre de l’équipement, du transport et de la logistique, Aziz Rebbah.

Pendant l’année en cours, des appels d’offres ont été lancés concernant les travaux de construction de six tronçons sur les sept que compte cette route, avec un coût de 2,47 MMDH, a expliqué le ministre, en réponse à une question orale à la Chambre des représentants, ajoutant que l’appel d’offres relatif au 7ème tronçon sera lancé en 2015.

Les travaux de ce projet portent sur le doublement de la route nationale no. 2 et de la route régionale no. 505, a relevé Rebbah, précisant que le tronçon Ajdir-Beni Bouayach (16 km), ainsi que celui reliant Taza à l’échangeur autoroutier sont en cours d’achèvement, tandis que les travaux entre l’échangeur autoroutier et le croisement de la route régionale 508 sont très avancés.

La réalisation du projet a connu plusieurs obstacles

Le ministre a également noté que des travaux sont en cours de lancement pour la réalisation du tronçon reliant le croisement de la route régionale 510 (Aknoul) à Casita, sur une distance de 36 km, et celui entre Nkour et Beni Bouayach qui s’étend sur 14 km.

Les appels d’offres concernant le tronçon Nkour-Casita, s’étalant sur 18 km, seront également lancés, a indiqué Rebbah.

Plusieurs obstacles ont affecté la réalisation de ce projet, notamment l’opposition des populations habitant le long du tracé et le déplacement des réseaux d’eau, d’électricité et de téléphonie, a poursuivi le ministre, tout en affirmant que le ministère veille à les surmonter pour garantir la réalisation des travaux dans les plus brefs délais.

Il s’agit de la seule question orale posée pour garantir la constitutionnalité de cette séance, les présidents des différents groupes parlementaires ayant retiré les autres questions programmées, au vu des circonstances liées au décès du ministre d’Etat Abdellah Baha.

Comments
To Top