Politique

Escalade médiatique entre le Maroc et l’Egypte

abdel-fattah-al-sissi-recoit-salaheddine-mezouar

abdel-fattah-al-sissi-recoit-salaheddine-mezouarDans un reportage diffusé le 1 er janvier, la télévision publique marocaine a qualifié l’arrivée au pouvoir, le 13 août 2013, du maréchal Abdelfettah al-Sissi de « coup d’Etat militaire » et de putsch contre la légitimité du président élu, l’islamiste Mohamed Morsi. Cette sortie intervient après plusieurs mois d’une offensive des médias égyptiens contre le Maroc.

La TVM a en outre relevé que cette prise du pouvoir par la force s’est faite dans une répression sanglante contre les opposants de Sissi. Selon le témoignage de Mohamed Benhamou, directeur du Centre marocain des études stratégiques et spécialiste des questions de terrorisme, cité dans le reportage, « le putsch d’al-Sissi a brutalement avorté l’expérience démocratique en Égypte et s’est fait contre les choix du peuple égyptien ». 

Il faut bien rappeler que les médias égyptiens ont depuis plusieurs mois ouvert le feu sur le Maroc en critiquant ses institutions ainsi que le roi Mohammed VI et en désignant les Marocains comme étant de « faux musulmans du fait de leur origine juive ». 

Selon le site égyptien cairoportal, c’est la visite privée du roi en Turquie, un pays considéré par l’Egypte comme son ennemi n°1, ainsi que la publication de la photo prise lors d’une rencontre familiale entre le président turc Recip Tayyib Erdogan et Mohammed VI, qui aurait déplu déclenchant une nouvelle vague de critiques. 

Le ton des médias égyptiens s’est fait encore plus virulent à l’instar du présentateur Mohamed Nacer Ali de la chaîne Misr Al Ane, qui a vertement critiqué « les 5 avions réquisitionnés par le roi Mohammed VI pour son dernier voyage en Turquie » avant de faire « amende honorable » le lendemain et de présenter des excuses en arguant avoir été «induit en erreur» par…la presse . En effet, trois avions transportaient des aides humanitaires pour les réfugiés syriens en Turquie. 

Aucune partie ne s’est officiellement exprimée pour le moment laissant les réseaux sociaux s’interroger sur les conséquences de cette escalade médiatique sur les relations entre les deux pays. 

Comments
To Top