Economie

Avoirs amnistiés : 27,8 milliards de dhs annoncés, un record

avoirs
avoirsLa contribution libératoire au titre des avoirs détenus à l’étranger a atteint 27,8 milliards de dhs, a annoncé Mohamed Boussaid lors d’un point de presse tenu au siège du ministère de l’Economie.

Devant une salle archicomble, Mohamed Boussaid, ministre de l’Economie et des Finances a présente jeudi, à Rabat, le très attendu bilan de la contribution libératoire au titre des avoirs et liquidités détenus à l’étranger.
En terme clair, il s’agissait pour le ministère de déterminer les capitaux rapatriés de l’étranger. Les résultats de cette « opération exceptionnelle » ont, d’après le ministre, largement dépassé les prévisions puisque il a annoncé un chiffre plus de cinq fois supérieur aux prévisions.

En effet, les avoirs amnistiés, toujours selon le ministère, auraient atteint 27,8 milliards de dhs alors que son gouvernement tablait sur… 5 milliards.

Sur ce total, ajoute l’argentier du pays, 8,5 milliards de dhs relèvent de liquidités financières, 8,9 MMDH des actifs immobiliers et 9,8 milliards de dhs des actifs financiers, ce qui témoigne selon le ministre d’ « une confiance des Marocains résidant à l’étranger dans le processus de développement enclenché au Maroc ».

Pour rappel, cette « opération exceptionnelle » décidée dans la Loi de finance 2014 pour une durée d’une année a pris fin le 31 décembre 2014. La période post-amnistie devra, selon l’Office des changes, être marquée par un renforcement des dispositifs de contrôle et d’une application stricte des textes de loi en vigueur.

Les contribuables ayant adhéré à la contribution libératoire sont dorénavant en règle avec la loi concernant les obligations fiscales. A noter qu’une procédure spéciale a été prévue pour garantir l’anonymat. Les déclarations portent sur les revenus, profits et plus-values générés par les avoirs détenus à l’étranger de quelque nature que ce soit.

Comments
To Top