Médias

Rabat: rassemblement en solidarité avec les victimes de Charlie Hebdo

Soutien_Charlie_Hebdo_Rabat
Soutien_Charlie_Hebdo_RabatUn rassemblement de deuil et de solidarité avec les victimes de la tuerie de Charlie Hebdo, a été organisé, vendredi soir devant le siège de l’Agence France-Presse (AFP) à Rabat

Et ce avec la participation de journalistes, artistes, intellectuels, représentants de la société civile et citoyens de tous bords. Les participants à ce sit-in silencieux, voulu « sans banderoles, ni discours », portaient des bougies, signe d’espoir en un avenir meilleur et démonstration de leur solidarité avec les victimes de l’attaque terroriste ignoble contre l’hebdomadaire satirique français et leurs proches.

« Tous contre la barbarie », « Tous contre le terrorisme », tels étaient les mots d’ordre de ce sit-in qui a été marqué par la participation de centaines de personnes. « Ce rassemblement se veut une révolte face à cet acte terroriste qui n’a aucune signification ou justification possible », a déclaré le président du Conseil national des droits de l’homme (CNDH), Driss El Yazami, indiquant que ce sit-in constitue un acte de solidarité du peuple marocain avec les familles et proches des victimes de cet attentat lâche.

De son côté, l’ambassadeur de France à Rabat, Charles Fries a noté que « c’est important d’être là ce soir pour montrer notre émotion et notre compassion pour les familles des victimes qui sont tombées il y a deux jours et encore cet après-midi », signalant que « dans ce type d’épreuves, il faut faire montre de rassemblement, de solidarité et de sang-froid ».

« Ce rassemblement est l’occasion pour montrer que nous combattrons avec fermeté ces fanatiques qui ont commis des actes qui n’ont aucun rapport avec l’Islam et avec aucune autre religion. Il est très important de montrer que nous sommes unis pour combattre le terrorisme dans le respect de nos valeurs et de la liberté », a-t-il dit.

« Ces fanatiques voulaient, à travers cet acte terroriste, attaquer le socle de toute démocratie et de liberté d’expression », a-t-il soutenu, affirmant que « nous avons apprécié les réactions des autorités marocaines au plus haut niveau, notamment le message de condoléances et de solidarité adressé par SM le Roi Mohammed VI au Président français, la réaction du chef du gouvernement, des partis politiques, des parlementaires, des ONGs et de la société civile marocaine ».

Et d’ajouter que « nous apprécions à sa juste valeur le fait que le peuple marocain, à travers toutes ses composantes, soit à côté du peuple français ».

Pour sa part, Ahmed Ghayet, président de l’association Marocains Pluriels a estimé, dans une déclaration similaire, que l’attentat commis au siège de Charlie Hebdo marque la triste continuité des attentats terroristes perpétrés partout dans le monde, soulignant que ce rassemblement se veut un signe de solidarité avec les familles des victimes et le peuple français.

« Nous sommes venus pour dire non à l’amalgame, car ces terroristes ont tué et fait du mal à un pays, à l’humanité, à l’Islam et aux Musulmans. Nous ressentons à la fois de l’émotion mais aussi de la colère », a-t-il lancé.

Douze personnes sont mortes, mercredi dernier, lors d’une fusillade menée par deux hommes cagoulés au siège de Charlie Hebdo à Paris. Le Maroc avait dénoncé vigoureusement cette attaque terroriste et exprimé sa solidarité avec le gouvernement et le peuple français, tout en réitérant « sa condamnation du terrorisme quels que soient ses motifs, ses origines et ses manifestations ».

Comments
To Top