Politique

Maroc: Adoption d’un projet de loi incriminant le ralliement des groupes terroristes

specialforces_police

specialforces_policeLa Chambre des représentants a adopté à la majorité, mercredi en plénière, le projet de loi 86.14 modifiant et complétant les dispositions du Code pénal et le Code de la procédure pénale relatives à la lutte contre le terrorisme.

En vertu des nouvelles dispositions de ce texte, le ralliement des groupes terroristes, l’apologie et l’incitation au terrorisme ainsi que le suivi d’entraînements à l’intérieur ou à l’extérieur du Maroc seront désormais incriminés.
Présentant ce projet de loi, le ministre de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid, a affirmé que le ralliement des camps des groupes terroristes et les foyers de tension, connu sous le nom du phénomène des “combattants terroristes étrangers”, constitue une grande menace et un véritable danger pour la sécurité nationale et internationale.
Ce mouvement des combattants terroristes représente une véritable menace pour les pays d’origine, de transit et de destination des terroristes dans la mesure où il contribue à diffuser les idéologies extrémistes incitant à la violence et à la haine, a-t-il expliqué.
Ce phénomène, a-t-il ajouté, procure un refuge aux terroristes, leur permet de bénéficier d’un entrainement et d’une formation paramilitaires, les initie à la planification, à la préparation d’actes terroristes et au maniement d’armes et d’explosifs, comme il leur permet de collecter des fonds au profit des organisations terroristes.

map

Comments
To Top