Politique

El Ouafa: des mesures pour préserver le pouvoir d’achat des citoyens

El Ouafa
ouafaLe gouvernement a pris une panoplie de mesures pour préserver le pouvoir d’achat des citoyens, a souligné, mardi à Rabat, le ministre chargé des affaires générales, Mohamed El Ouafa.

En réponse à une question orale du groupe socialiste à la Chambre des représentants sur le « soutien au pouvoir d’achat », le ministre a indiqué que plusieurs mesures ont été prises à cet effet, en l’occurrence le maintien des subventions de la Caisse de compensation à la farine et au sucre, le salaire minimum fixé dans la fonction publique à 3.000 DH et l’augmentation de 5 % du salaire minimum dans le secteur privé.

Répondant à une question sur le « soutien direct aux démunis » du groupe du Parti Authenticité et Modernité (PAM), El Ouafa a souligné que le gouvernement s’est attelé minutieusement sur ce sujet, notant qu’à cet effet il a oeuvré en coopération avec le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) pour fixer les critères des classes moyenne et pauvre.

Le Maroc a étudié les expériences internationales en la matière pour s’en inspirer, a-t-il poursuivi, relevant que le gouvernement fait face à d’énormes difficultés en matière de mise en œuvre de ce programme.

Etude et révision des factures de l’eau

S’agissant d’une question sur les « protestations des populations de certaines villes contre les hausses des factures de l’eau », du groupe de l’Union constitutionnelle, El Ouafa a relevé que le gouvernement a procédé à l’étude et la révision des factures des consommateurs concernés et a pris plusieurs mesures à cet effet.

Le gouvernent est prêt à réviser les facteurs de l’eau et a donné ses consignes aux autorités locales pour satisfaire les doléances des citoyens à ce sujet, a-t-il ajouté.

En réponse à une question sur le « régime des prix » du groupe « Justice et développement », le ministre a attribué la légère hausse des prix des fruits et légumes à la baisse des températures, notant que la liberté des prix et de la concurrence est prévu par la constitution.

Les prix des autres produits sont déterminés au niveau du marché, a-t-il poursuivi, notant que le gouvernement n’est habilité à fixer que les prix de quelques produits seulement.

MAP

Comments
To Top