Politique

La France et le Maroc rétablissent leur coopération judiciaire

RAMIDTAUBIRA

RAMIDTAUBIRALe ministère français de la justice a annoncé samedi 31 janvier le rétablissement de la coopération judiciaire entre la France et le Maroc, près d’un an après sa suspension décidée sur fond de fortes tensions diplomatiques entre les deux pays.

La garde des Sceaux Christiane Taubira et son homologue marocain Mustapha Ramid ont décidé « du rétablissement immédiat de la coopération judiciaire et juridique entre la France et le Maroc ainsi que du retour des magistrats de liaison », indique le ministère dans un communiqué.

Les accords de coopération judiciaire entre le Maroc et la France avaient été suspendus le 27 février 2014, une décision prise par Rabat pour protester contre le dépôt, en France, de plaintes visant son patron du renseignement Abdellatif Hammouchi pour « torture » et « complicité de torture ».

AGACEMENT MAROCAIN

Plusieurs incidents diplomatiques, parmi lesquels le contrôle injustifié en mars 2014 à l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle du ministre des affaires étrangères, Salaheddine Mezouar, ont ensuite nourri tout au long de l’année l’agacement marocain. Jusqu’à l’annulation subite par le chef de la diplomatie marocaine de sa visite à Paris prévue le 23 janvier 2015.

Après cet ultime raté, Paris avait une nouvelle fois répété l’urgence de trouver une solution. C’est dans ce contexte que se sont rencontrés jeudi à Paris le ministre marocain de la justice, Mustapha Ramid, et son homologue française, Christiane Taubira, avec l’objectif affiché de relancer la coopération judiciaire.

AVEC REUTERS

Comments
To Top