Politique

SAR la Princesse Lalla Meryem remet à Paris des wissams à des représentants des trois religions

SAR-la-Princesse-Lalla-Meryem-remet-à-Paris-des-wissams-royaux-à-des-représentants-des-trois-religions-monothéistes-en-France-_M

SAR-la-Princesse-Lalla-Meryem-remet-à-Paris-des-wissams-royaux-à-des-représentants-des-trois-religions-monothéistes-en-France-_MSAR la Princesse Lalla Meryem, a remis dimanche à Paris des wissams décernés par SM le Roi Mohammed VI à des représentants des religions musulmane, juive et chrétienne en France.

Son Altesse Royale a ainsi décoré du wissam Al Arch de 3-ème classe (officier)MM. Khalil Merroun, recteur de la mosquée d’Evry, Michel Serfaty, rabbin de Ris-Orangis et Michel Dubost, évêque d’Evry, lors d’une cérémonie qui s’est déroulée à l’Institut du Monde arabe (IMA) en présence, notamment, du Premier ministre français, M. Manuel Valls, et du ministre des Habous et des Affaires islamiques, M. Ahmed Toufiq.

S’exprimant à l’ouverture de cette cérémonie, le président de l’Institut du Monde arabe (IMA), M. Jack Lang a souligné que l’Institut est honoré d’accueillir SAR la Princesse Lalla Meryem, rappelant que Son Altesse Royale avait inauguré en octobre dernier avec le président français, M. François Hollande, l’exposition-événement « Le Maroc contemporain ».

Il a en outre affirmé que la remise de ces wissams est un geste emblématique qui illustre l’exemplarité du Maroc, un pays caractérisé par son attachement aux valeurs de diversité et de tolérance et un creuset de divers affluents.

« Nous célébrons aujourd’hui un double événement, celui de l’amitié pleinement retrouvée entre le Maroc et la France et l’attachement aux mêmes valeurs de diversité et de tolérance », a encore dit M. Lang, notant par ailleurs que la manifestation sur le Maroc à l’IMA rencontre un succès qui dépasse toutes les espérances.

Cette exposition n’aurait jamais vu le jour sans le soutien personnel et déterminé de SM le Roi, a-t-il insisté.

Pour sa part, le secrétaire général du conseil des communautés israélites du Maroc et ambassadeur itinérant de SM le Roi, Serge Berdugo a souligné que cette cérémonie est porteuse d’espoir et de réconfort, d’autant plus qu’elle intervient à un moment particulier suite à la barbarie terroriste qu’a connue la France.

Il a d’autre part évoqué l’opération de réhabilitation des cimetières juifs, lancée en 2010 à l’initiative de SM le Roi et qui a duré quatre ans et a concerné 167 sites de 14 régions du Royaume, notant que cette initiative a eu un impact sur les cœurs et les mémoires.

Cette opération a permis de rendre justice au passé du judaïsme marocain, a-t-il relevé, exprimant sa gratitude et sa reconnaissance au Souverain pour cette initiative.

Il a, à cet égard, rappelé que l’IMA avait abrité peu avant cette cérémonie, la présentation de l’ouvrage sur « La Réhabilitation des Cimetières Juifs du Maroc – Les Maisons de la Vie », paru récemment, et qui puise sa source dans la décision de SM le Roi Mohammed VI de sauvegarder et de restaurer tous les lieux de culte et les cimetières, y compris juifs.

M. Berdugo a en outre affirmé que cette cérémonie rend hommage à trois personnalités françaises, toutes natives du Maroc, qui ont témoigné de leur attachement aux valeurs prônées par le Royaume.

De son côté, M. Toufiq a indiqué que cette cérémonie rend hommage à trois personnalités marocaines en guise d’encouragement à leur mission d’encadrement spirituel à Evry, ajoutant que ces personnalités ont plusieurs traits communs.

Ces personnalités font d’abord honneur à leur pays d’origine, puisqu’elles ont toujours au cœur leur pays natal, connu par son attachement aux valeurs de coexistence, a-t-il dit, ajoutant qu’elles partagent aussi leur souci de s’approcher de l’autre et de s’impliquer dans la vie associative, notamment dans leur commune d’Evry.

Elles ont aussi un trait commun, à savoir l’attachement aux valeurs de paix, de générosité et de tolérance, a indiqué M. Toufiq, faisant observer que ce geste royal met en relief le modèle prôné par le Maroc où la religion mobilise pour le bien.

Après avoir réitéré la solidarité du Maroc avec la France suite aux récents événements survenus dans ce pays, le ministre a noté que cette cérémonie, qui se tient dans un haut lieu de la culture, offre l’occasion de montrer que le fait religieux peut être revu pragmatiquement.

Prenant la parole à son tour, le Premier ministre français a affirmé que par ce geste, SM le Roi honore non seulement la France mais rassemble trois religions qui partagent les mêmes messages. Il a également exprimé sa grande fierté d’être dans ce haut lieu de la culture pour célébrer l’amitié entre le Maroc et la France qui est forte de l’histoire et des liens permanents, en dépit de certaines incompréhensions qui ont été dépassées.

Aujourd’hui, « une nouvelle ère est en train de se construire dans nos relations bilatérales », s’est-il réjoui, ajoutant que cette cérémonie est une occasion unique de faire passer un message de paix et de tolérance.

Le chef du gouvernement français a également souligné que le Maroc, qui est un pays de diversité, est l’unique nation au monde qui reconnaît la part hébraïque de son identité, ajoutant que le Maroc et la France portent aujourd’hui le message de tolérance, de paix, de concorde et de rassemblement. A son arrivée à l’IMA, SAR la Princesse Lalla Meryem a été accueillie par MM. Manuel Valls, Jack Lang et Ahmed Toufiq.

Son Altesse Royale a été également saluée par MM. Chakib Benmoussa, ambassadeur du Maroc en France, Serge Berdugo et l’ambassadeur du Maroc auprès de l’UNESCO, Mme Zouhour Alaoui.

MAP

Comments
To Top