Sport

L’Algérie éliminée, la presse nationale sous le choc

Can-2015-Cote-divoire-algerie

Can-2015-Cote-divoire-algerieLa presse algérienne est lundi en état de choc après l’élimination des Verts en quarts de finale de la Coupe d’Afrique des Nations de football, après leur défaite devant les Ivoiriens (1-3), dimanche soir à Malabo (Guinée équatoriale).

La déception est à la hauteur des hautes ambitions affichées par les Fennecs avant de débarquer à la CAN. Première nation africaine au classement Fifa (18e) et portée par un extraordinaire parcours au Mondial-2014 (8e de finale), l’équipe algérienne rêvait d’une nouvelle consécration, 24 ans après le premier sacre en 1990.

« La CAN c’est fini ! », écrit le journal Liberté, relevant que la stratégie des Ivoiriens a donné ses fruits devant le manque de solutions algériennes.

« Ils sortent de la coupe d’Afrique avec une un goût amer. C’est une grosse désillusion » pour le favori de la compétition, regrette le journal.

Et d’enchainer : « Au vu du jeu, c’est certes injuste, mais en football ce n’est pas toujours l’équipe qui domine qui marque surtout quand on n’assure par ses arrières ».

Pour le journal à grand tirage El Watan, les Algériens quittent la CAN avec une élimination amère face à des Eléphants ivoiriens, « plus réalistes », qui prennent ainsi leur revanche sur des Verts, qui les avaient sortis à ce stade de la compétition en 2010.

Revenant sur les choix tactiques, le journal critique la réaction timide des Fennecs après l’ouverture du score en fin du premier half, face à « des Ivoiriens qui résistent bien en défense et en profitent même pour donner l’estocade finale dans l’ultime minute des arrêts du jeu ». « Les Verts sortent par la petite porte », reconnait le journal, tandis que son Le Soir d’Algérie indique que les Eléphants plus expérimentés et disposant d’une masse athlétique, « semblaient bien inspirés » de leur déroute de 2010 en infligeant une dramatique défaite aux joueurs du sélectionneur Christian Gourcuff, qui quittent le tournoi avec un gros pincement au cœur (3-1).

« Fin de l’aventure », s’exclame Le Quotidien d’Oran parlant d’une élimination amère pour l’équipe nationale qui n’a pu atteindre l’objectif assigné.

Pour le journal, le tournant du match pour la sélection algérienne se situa à la 65′ lorsque Soudani ne put concrétiser une occasion nette de doubler la mise en butant sur le keeper ivoirien qui sauva son équipe d’un but tout fait.

L’Algérie s’est inclinée par trois buts inscrits par Wielfried Bony (26 et 38) et Gervinho (90+4) pour la Côte d’Ivoire. L’unique réalisation algérienne est l’œuvre de Soudani (51). En demi-finales prévues mercredi prochain, la Côte d’Ivoire sera opposée à la RD Congo, alors que le Ghana rencontrera le pays organisateur, la Guinée équatoriale.

map

Comments
To Top