Politique

Les élections communales reportées à septembre

Benkirane_Parlement
Benkirane_ParlementLe chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, a annoncé, mardi à Rabat, le report au mois de septembre prochain de la date des élections, « en réponse à la demande des partis politiques ».

Benkirane qui s’exprimait lors de la séance mensuelle consacrée aux questions relatives à la politique générale du gouvernement tenue à la chambre des représentants sur la question des élections, a indiqué avoir été informé par le ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad, que « la plupart des partis politiques, à l’exception de deux formations, ont demandé le report de ces élections (…). Nous avons donc accédé à la demande de ces partis politiques ».

Le chef du gouvernement avait annoncé, lors d’une séance mensuelle sur la politique générale du gouvernement, tenue l’année écoulée par la chambre des représentants, que le calendrier général des prochaines échéances électorales débutera en mai 2015 avec l’élection des représentants des salariés suivie de celles communales et régionales qui devaient se tenir en juin 2015, celles des chambres professionnelles (juillet 2015), des conseils des préfectures et provinces en août 2015, tandis que les élections de la Chambre des Conseillers devaient se dérouler en septembre 2015.

A cet égard, Benkirane a tenu à affirmer que les préparatifs pour ces échéances se déroulent dans de bonnes conditions et que toutes les lois encadrant ces élections seront adoptées dans les délais fixés.

S’agissant de la gestion du processus électoral, le gouvernement, a poursuivi Benkirane, « veillera à faire montre de neutralité durant toutes les étapes de ce processus, afin de réunir les conditions d’une concurrence libre, sans distinction entre candidats ou partis et d’instaurer les bases d’une pratique démocratique qui soit au niveau des réalisations, tous azimuts, du Royaume sur les plans national et international, sous la conduite du Roi Mohammed VI ».

La réussite de ce rendez-vous majeur pour l’avenir du Maroc et des Marocains est tributaire, également, de la mobilisation des citoyens via l’inscription sur les listes électorales, le vote lors des élections et l’impératif pour les partis politiques de s’acquitter du rôle constitutionnel qui est le leur, a-t-il dit, exhortant les citoyens à s’inscrire sur les listes électorales pour qu’ils soient « de vrais acteurs dans la construction de leur avenir et de celui de leur patrie ».

map

Comments
To Top